• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • Colin Kaepernick et Nike décrochent l’Emmy Award de la meilleure publicité

Colin Kaepernick et Nike décrochent l’Emmy Award de la meilleure publicité

Nike a fait le pari de concilier sa marque avec l’image de l’ancien quarterback Colin Kapernick dans le cadre d’une campagne commerciale d’envergure. Ce dimanche, cette collaboration qui a fait l’objet de plusieurs critiques hostiles, leur a rapporté un fruit que personne n’aurait pu prédire : le titre de Meilleure Publicité à la cérémonie des Creative Arts Emmy Awards 2019, qui s’est déroulée au Microsoft Theater, à Los Angeles.

« Dream Crazy ! »

Une grande victoire pour un duo quelque fois boudé ! Selon le Hollywood Reporter, la publicité controversée « Dream Crazy » (‘’Rêvez fou’’) de Nike mettant en vedette l’ancienne star de la NFL a été récompensée le 15 septembre pour son impact exceptionnel à la 71è éditions des Creative Arts Emmy Awards.

La publicité controversée de deux minutes a fait ses débuts lors de la première journée de la saison 2018 dans la nuit de jeudi à jeudi. Elle met en vedette Kapernick encourageant les téléspectateurs à « croire en quelque chose. Même si cela signifie tout sacrifier ».

Inspirée d’images inspirantes, la publicité inclut un adolescent qui surmonte son handicap pour participer à un match de lutte scolastique et une jeune fille qui joue au football au lycée. Lorsque LeBron James apparaît à l’écran, on entend Kaepernick déclarer : « Ne devenez pas le meilleur joueur de basketball de la planète, soyez plus grand que le basketball ».

Intitulée « Dream Crazy », la campagne sortie en septembre 2018 et réalisée dans le cadre du 30e anniversaire du slogan devenu culte « Just Do It » de la marque à la virgule, mettait en avant l’accomplissement et les performances exceptionnelles de sportifs comme Serena Williams ou LeBron James, ainsi que de l’ancien quarterback de San Francisco Colin Kaepernick, au coeur d’une polémique née en 2016 aux Etats-Unis. Celui-ci marqua en effet les esprits en posant un genou à terre au moment où retentissait l’hymne américain d’avant match, en signe de protestation contre les violences policières.

Un boycott infructueux

Malgré son message édifiant, la publicité a été très mal accueillie et des menaces de boycott des produits Nike ont afflué en raison du soutien apporté par la marque au sportif afro-américain devenu paria. Une antipathie qui a probablement été alimentée, du moins en partie, par le président américain lui-même.

« Tout comme la NFL, dont les cotes d’écoute ont fortement baissé, Nike est absolument anéantie par la colère et les boycotts », a-t-il tweeté. « Je me demande s’ils avaient la moindre idée que ce serait comme ça ? En ce qui concerne la NFL, j’ai du mal à regarder et je le ferai toujours jusqu’à ce qu’ils défendent le drapeau ! »

Malheureusement pour Trump, ce boycott de Nike était un échec retentissant. En juillet, la valeur marchande de Nike avait bondi de 3 milliards de dollars du fait justement de son soutien au quarterback de 31 ans. Et avec cette victoire bien méritée aux Emmy, il semble que Nike et Kapernick forment un duo de choc, que ce dernier se présente ou non sur un terrain de football.

NN

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook