• Accueil
  • >
  • INSPIRATION
  • >
  • CHINUA ACHEBE : UN PÈRE FONDATEUR DE LA LITTÉRATURE AFRICAINE MODERNE

CHINUA ACHEBE : UN PÈRE FONDATEUR DE LA LITTÉRATURE AFRICAINE MODERNE

Albert Chinualumogu « Chinua » Achebe,d’origine nigeriane, est l’un des pères nobles de la littérature africaine moderne. Parmi ses œuvres, mémorable « tout s’effondre » (publié en anglais en 1958) et les deux autres titres de sa trilogie : Plus de calme et La flèche de Dieu.

Son travail est une méditation profonde sur le colonialisme. Ses romans mettent en situation des héros africains à la croisée de deux mondes : un monde occidental avec une rationalité abstraite, sans justice, et une Afrique dont les valeurs traditionnelles disqualifiées rendent ses sujets handicapés pour les temps nouveaux. C’est l’un des plus célèbres auteurs africains d’expression anglaise2. Cela lui vaut à plusieurs reprises d’être pressenti pour le prix Nobel de littérature.

Le monde s’effondre, aussi titré Tout s’effondre en français (Things Fall Apart, 1958) décrit une Afrique devant le choc de l’arrivée des Européens, porteuse de valeurs anciennes qu’Achebe veut mettre en avant. Ce livre connaît dès 1969 un tirage de 400 000 exemplaires et atteint en 1987 trois millions d’exemplaires. Il est traduit en 45 langues.

Dans les Termitières de la savane (Anthills of the Savannah), il décrit une Afrique prise par la corruption, la position fausse des intellectuels, où la femme est l’avenir. Nadine Gordimer a analysé ce roman.

Le Malaise (No Longer at Ease) se passe au Nigeria à Umuofia et à Lagos, dans les années 1950, avant l’indépendance.

En 1972, un critique écrit qu’Achebe, ainsi que Armah et Okara, sont en train d’ouvrir « de nouvelles voies au roman africain », notamment en dénonçant les maux de la société africaine. Mais, étant donné la situation politique, ils doivent déguiser leurs critiques : d’où leur tendance à la « satire sociale et politique4. »

Ibo, Chinua Achebe s’était illustré pendant la guerre du Biafra( 1967-1970) en soutenant la sécession dirigée par le colonel Chukwemeka Odumegwu Ojukwu, dont il sera, d’ailleurs, l’ambassadeur. Il avait toujours affirmé que le peuple ibo, en particulier l’élite, était l’objet de discriminations. Écrivain engagé dans la défense des valeurs culturelles africaines, Chinua Achebe laisse une œuvre immense, qui va du roman à l’essai, de la poésie à la nouvelle, en passant par le livre pour enfants et les Mémoires. Ce fut aussi un critique acerbe des turpitudes du continent. Depuis 1990, il vivait et enseignait la littérature aux États-Unis.

 « En sa compagnie, les murs de la prison tombaient », a commenté Nelson Mandela au sujet de l’écrivain nigérian, dénonciateur de la corruption dans son pays.

Il s’est éteint le 21 mars 2013 dans un hôpital à Boston, à 82 ans, des suites d’une maladie. Il est le romancier africain le plus lu dans le monde. Son œuvre visionnaire a profondément marqué son temps et les esprits.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook