• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Chine-Afrique: échange commercial « gagnant-perdant » en 2019

Chine-Afrique: échange commercial « gagnant-perdant » en 2019

La Chine est incontestablement un partenaire économique de choix pour le continent africain. Pour l’année 2019, les échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique ont atteint un montant record de plus de 200 Milliards $ mais avec un déficit pour l’Afrique triplement à la hausse. 

Les échanges commerciaux entre la Chine et ses partenaires africains ont atteint le niveau record de 208,7 milliards $ en 2019. Des chiffres qui donnent le tournis mais, ce n’est que « l’arbre qui cache la forêt« . En effet, l’Agence Ecofin révèle que pour l’exercice de 2019, l’Afrique a aussi réalisé un déficit de plus de 17 Milliards $.

Chine-Afrique: des chiffres légèrement en hausse en 2019

L’agence fait bien de remarquer une légère hausse comparé à l’année précédente. Moins vigoureuse, la valeur globale des échanges n’est en hausse que de 2,2%, très loin de la hausse de 19,7% enregistrée en 2018. Elle note aussi que  l’Afrique a perdu au change.

Le déficit pour le continent noir a plus que triplé, passant de 5,62 milliards $ en 2018 à 17,7 milliards $ en 2019. La faute à une forte exportation de la Chine vers l’Afrique contre une faible importation. En chiffres, c’est 113,2 milliards $ soit 8% d’exportations pour  seulement 95,5 milliards $, – 3,8% d’importations.

 

Un partenariat « gagnant-perdant » entre la Chine et l’Afrique

Les objectifs annoncés lors du dernier sommet Chine-Afrique, visant à établir un partenariat gagnant-gagnant, sont bien loin d’être atteints. Les transactions entre les deux pôles économiques sont assez déséquilibrés. Ainsi, on a de grosses cargaisons de pétrole qui partent d’Angola, réalisant le plus gros excédent commercial avec la Chine. Fin 2019, ce surplus se situait à 21,5 milliards $ en baisse par rapport aux 23,5 milliards $ dégagés en 2018. Les deux autres gagnants sont l’Afrique du Sud (+9,3 milliards $) et la République du Congo (+5,6 milliards $).

Ces tendances négatives pour l’Afrique dans ses relations avec la Chine coïncident avec une demande moins vigoureuse des matières premières sur le marché mondial et un prix du baril de pétrole qui est resté à un bas niveau. A cela s’ajoute la dépréciation de la plupart des monnaies de la région, donnant plus de pouvoir d’achat aux importateurs chinois.

Toutefois, il convient de préciser que sur les 55 Etats africains, 40 ont connu des déficits commerciaux avec le partenaire chinois en 2019, contre seulement 39 en 2018.

Qu’en sera-t-il de cette année? Réponse l’année prochaine pour le bilan.

 

Avec Ecofin

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Journaliste-Reporter, Rédacteur, blogueur, Réalisateur et écrivain gabonais de 28 ans. Célibataire et sans enfants.

  • facebook
  • twitter
  • linkedIn
  • vimeo
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video