UN ENFANT TUE SON FRÈRE ACCIDENTELLEMENT

Les membres de la famille ont encore du mal à expliquer à leur enfant de 7 ans que son frère aîné Jermon ne reviendra jamais à la maison.

Samedi après-midi la police, reçoit un appel : des coups de feu ont été tirés chez une famille à Saint Louis.

En arrivant, ils ont trouvé Jermon Perry, 7 ans, allongé à moitié inconscient avec une blessure par balle à la tête. Il a été transporté à l’hôpital dans un état critique et est décédé plusieurs heures plus tard.

Erica Jones, une amie proche qui agit comme un porte-parole de la famille, a déclaré au St. Louis Post-Dispatch que le frère cadet de Jermon aurait trouvé l’arme dans la chambre de leurs parents en cherchant des bonbons. «Normalement, la mère cache les bonbons pour qu’ils ne les trouvent pas et ne mangent pas tout», elle a déclaré au journal.

Elle a indiqué que le jeune garçon pensait que le pistolet était un jouet.

Le pistolet, qui a été rangé dans un tiroir de la commode, appartenait au père de Jermon:

« Le père n’a jamais pensé que les enfants allaient trouver son pistolet ».

« C’est déchirant. Je ne peux pas imaginer comment cette mère se sent que vous savez, ses soeurs ou ses frères »

Erica Jones a déclaré au St. Louis Post-Dispatch que les membres de la famille ont encore du mal à réaliser le fait que Jermon soit mort.

Ils demandent: « Où est-il? »,

A-t-elle dit au journal.

« Ils demandent si il va revenir à la maison de l’hôpital aujourd’hui. Ils ne comprennent pas qu’il ne rentre pas chez lui.  »

Selon KTRS, aucune plainte n’a été déposée dans cette affaire .

Selon une étude de 2017 publiée dans la revue Pediatrics, plus de 1 000 enfants sont traités chaque année aux États-Unis pour des blessures par balle accidentelles. Une autre déclare que 4500 reçoivent également un traitement pour les agressions, les suicides, les homicides et d’autres causes liées à des fusillades, et environ 1300 enfants meurent de ces blessures, selon l’étude.

Un rapport publié en 2016 par USA Today et Associated Press a révélé que les enfants meurent de fusillades accidentelles survivent environ un jour ou deux.

L’organisation non-partisane Gun Violence Archive , qui suit le nombre de fusillades et de décès dans tout le pays, a dénombré près de 800 enfants tués ou blessés par balles jusqu’à présent en 2018.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook