CHEDDAR MAN, L’ANCÊTRE BRITANNIQUE A LA PEAU NOIRE

D’après une analyse d’ADN par une équipe de chercheurs, Cheddar Man le premier homme britannique serait noir.

C’est en 1903 à la fin de la dernière période glaciaire, que le squelette de Cheddar Man, a été retrouvé dans le sud-ouest de l’Angleterre. Vivant il y a 10 000 ans, des analyses avaient révélé que l’ancêtre des britanniques avait la peau pâle et les cheveux blonds.

Cependant, de récentes recherches sur son ADN effectuées par un groupe de chercheurs du Musée d’histoire naturelle de Londres, ont dévoilé que Cheddar Man avait en réalité la peau noire, les yeux bleus et les cheveux bouclés et foncés.

Cette découverte s’est faite grâce à la qualité de l’ADN qui a bien été conservé depuis toutes ces années, ainsi que les nouvelles techniques de séquençage du génome qui ont permis de déterminer l’apparence physique du vieil homme.

En effet, la chercheuse Selina Brace a creusé un trou de deux millimètres dans son crâne, afin de prélever quelques milligrammes de poudre d’os. C’est ainsi que les scientifiques ont pu extraire un génome complet de l’individu.

A partir des restes de son crâne, deux artistes modélistes néerlandais ont pu réaliser le portrait de Cheddar Man en trois dimensions, afin de voir à quoi ressemblait l’ancêtre des britanniques.

Cheddar Man faisait partie d’une population de chasseurs-cueilleurs qui a migré depuis le Moyen-Orient vers le nord de l’Europe après la fin de la dernière période glaciaire. Environ 10 % des Britanniques blancs actuels auraient une ascendance liée cette population ancienne ayant vécu dans le pays des milliers d’années auparavant.

Selon le chercheur Chris Stringer, l’invention de l’agriculture et la modification des régimes alimentaires durant ces dernières années expliqueraient l’évolution de la couleur de peau foncée vers des teintes plus claires au fil des années.  

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook