• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • CENTRAFRIQUE : NON-LIEU POUR LES SOLDATS FRANÇAIS ACCUSÉS DE VIOL SUR DES ENFANTS 

CENTRAFRIQUE : NON-LIEU POUR LES SOLDATS FRANÇAIS ACCUSÉS DE VIOL SUR DES ENFANTS 

Il n’y a aucune mise en examen dans l’affaire des accusations de viols en Centrafrique contre des soldats français de Sangaris. Un non-lieu a été ordonné pour les militaires français de l’opération Sangaris accusés de viols sur des enfants, entre 2013 et 2014.

Les juges d’instruction expliquent qu’il n’y a pas suffisamment de charges pour renvoyer les soldats mis en cause dans cette affaire devant un tribunal. Dans son réquisitoire ce matin, le parquet a souligné qu’il ne pouvait affirmer qu’il n’y avait eu le moindre viol, tout en parlant d’incohérences matérielles et de variations de témoignages qui ne permettent pas « d’établir des faits circonstanciés et étayés à l’encontre des militaires ».

Cette affaire avait été révélée en avril 2015 par le quotidien britannique The Guardian qui avait fait état d’une note interne de l’ONU relatant les auditions de six garçons de 9 à 13 ans. 

Emmanuel Daoud, l’avocat de l’ONG Ecpa, qui lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants, compte faire appel au verdict du parquet.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook