LA CENI ACCUSÉE DE FRAUDES ÉLECTORALES DANS LE SUD-KIVU

Les résultats des élections dans le Sud-Kivu ont été mis en cause par les membres de la coalition Cap pour le changement de Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe.  Ils accusent la Céni (Commission électorale nationale indépendante) d’avoir fraudé les résultats des urnes en défaveur des candidats de l’opposition.

Selon eux, du matériel électoral aurait été utilisé puis jeté, à plus de 15 kilomètres des centres de vote.

Cet évènement n’est pas passé sous silence, les candidats députés nationaux de l’UDPS et de l’UNC ont pris d’assaut mardi dernier le siège provincial de la Céni au Sud-Kivu et ont exigé la présence du responsable de l’institution dans la province afin qu’il explique comment les bulletins et procès-verbaux des élections présidentielles et législatives effectués au centre-ville de Bukavu ont pu se retrouver jetés à l’arrière de la province.

Chaque partie a bien voulu exprime son point de vue.

Me Alfred Maisha, porte-parole de l’UNC (Union pour la nation) au Sud-Kivu a révélé que des paquets de bulletins issus du vote en faveur du candidat président Félix Tshisekedi et d’autres candidats députés de l’opposition à Bukavu ont été retrouvés jetés à plus de 15 kilomètres des bureaux de vote.

Il soutient également que des jeunes de l’UNC et de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) ont trouvé plus de 6 sacs de ce matériel abandonnés. Mais devant la presse, la délégation n’a présenté qu’un seul échantillon.

La coalition de l’opposition CACH a quant à lui affirmé dans une adresse faite à la presse que dans le lot de matériel qui a été retrouvé à Chidaho en territoire de Walungu, figure aussi des procès-verbaux des opérations de vote du centre du collège Alfajiri et de l’école primaire Nyamugo à Bukavu.

Contacté, le secrétaire exécutif provincial de la Céni au Sud-Kivu Gaudens Maheshe, dit qu’il n’est pas normal de crier à une quelconque substitution ni changement de résultats.

M. Maheshe explique qu’avant cette opération, les résultats du dépouillement et les procès-verbaux avaient déjà été affichés dans chaque centre de vote et des copies remises aux témoins et observateurs. Il rassure qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter puis qu’à l’étape du dépouillement et de l’apurement, tous les résultats seront comparés avec ce qui a déjà été publié dans les centres.

Le représentant de la Céni appelle donc à l’apaisement et promet de rencontrer les candidats de l’UNC et UDPS afin de clarifier les choses.

 

Opri  Averroèse Kalet

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook