• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • CASANOVA AGAMEMNON, LE PLUS ANCIEN DÉTENU DE FRANCE VA ÊTRE LIBÉRÉ

CASANOVA AGAMEMNON, LE PLUS ANCIEN DÉTENU DE FRANCE VA ÊTRE LIBÉRÉ

La liberté conditionnelle de Casanova Agamemnon, l’un des plus anciens détenus de France a été confirmée ce jeudi 31 janvier 2019 par la Cour d’Appel de Saint-Denis rapporte BFMTV.

Lundi 21 janvier 2019, le procureur avait donné un avis favorable à sa demande de liberté conditionnelle. L’homme a 68 ans, presque 69, a passé presque 49 ans derrière les barreaux.  

« C’est une grande victoire. C’est la première fois que tout le monde est d’accord pour le laisser sortir. Il a passé les deux tiers de sa vie en prison. La libération conditionnelle proprement dite entrera en vigueur en 2020 pour une période de dix ans », souligne le conseil.

La 18e demande de liberté conditionnelle sera la bonne pour Casanova Agamemnon. Ce Réunionnais, incarcéré depuis 1969, devrait dans un premier temps bénéficier « de permissions jusqu’en juillet avant de porter un bracelet électronique pendant un an en étant logé chez sa femme » avant de retrouver définitivement sa liberté indique son avocat, Me Benoît David, à France Info.

Condamné pour deux meurtres

Casanova Agamemnon a été condamné en 1970 à la réclusion criminelle à perpétuité. A la fin des années 1960, il avait abattu son employeur, le propriétaire d’un restaurant, pour une affaire de non-paiement de salaire. Quelques années plus tard, lors d’une libération conditionnelle en 1989, il tue son frère avant de prendre la fuite. Il lui reprochait de s’être approprié l’héritage familial. Pendant sa cavale, il menace de mort le procureur de la République et tente de tuer sa compagne, la soupçonnant de vouloir le dénoncer.

Arrêté en mai 1986, il est jugé par les Assises en 1988 et écope de 10 ans de réclusion criminelle avec une réactivation de sa perpétuité. Depuis, il est toujours en prison.

Selon France Info, plusieurs enquêtes ont été réalisées sur sa psychologie ces derniers mois avant que soit prise cette décision. Le sexagénaire a notamment assuré avoir comme objectif d’ouvrir, en partenariat avec sa compagne, un restaurant.

 

Opri Avérroèse Kalet

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook