LA CARRIÈRE DE LA PLUS JEUNE MINISTRE DU BOTSWANA : LE RÊVE

Partout sur les réseaux sociaux du continent, on célèbre la nomination de Bogolo Joy Kenewendo, 30 ans, en tant que nouveau ministre de l’Investissement, du Commerce et de l’Industrie. Kenewendo a d’abord rejoint le parlement en 2016 en tant que députée, choisie spécialement par le président Ian Khama, et devenant ainsi la plus jeune députée du pays. Kenewendo est diplômée en commerce et économie. Cependant, son accession au poste de Ministre à cet âge n’est pas la seule chose qui nous fait dire que son parcours devrait être un objectif pour chacun. Elle y ait arrivée par le mérite.
Sa réaction quand elle apprit qu’elle deviendrait députée ? Elle a déclaré « J’étais remplie d’émotions quand j’ai reçu l’appel du président Khama. On ne s’y attend pas, mais quand ça t’arrives, tu te sens reconnaissante et honorée de faire du bon travail et que les gens le remarquent. Maintenant je vais pouvoir servir mon pays et être le porte-parole de plusieurs jeunes. Je n’en ai parlé à personne… seulement à mes parents quand le temps s’y prêtait. La semaine dernière, j’ai prêté allégeance et donné ma cotisation au parlement. Mon téléphone n’a jamais été aussi occupée. Je suis vraiment honorée par toutes les félicitations ».

A propos de son choix de carrière, Kenewendo dit qu’elle n’a pas d’objectif précis en tête, mais qu’elle reste ouverte à toute opportunité.
« Mon chemin s’est modifié au fil des années et je vois de nouvelles opportunités, mais l’objectif principal est d’avoir un impact sur le développement au travers de nouvelles politiques que ce soit dans ce cabinet ou un autre. Je lutte pour le prise de pouvoir des jeunes et des femmes. Nous gagnerons tellement à investir sur ces deux ressources. Il y a aussi besoin de se développer économiquement, et spécialement dans le privé ».

Background et éducation

Kenewendo vient du Village Motopu, dans la région Boteli au Botswana. Depuis le début de sa carrière, elle a été partisan et conseillère concernant les sujets socio-économiques et le développement du secteur privé. Elle a une licence en économie de l’université du Botswana et est certifié Chef de Projet. Elle a ensuite reçu une bourse du programme Chevening de l’université de Sussex en Grande-Bretagne, où elle a obtenu un Msc en Economie Internationale.
Pendant sa licence, elle a eu la chance de participer au programme d’échange du collège Pitzer et de compléter le programme régional d’intégration à l’université Tor Vergata à Rome.

Bien qu’on dirait que son ascension politique ait été fulgurante, Kenewendo a effectué un travail remarquable au sein de Molaya Kgosi, un programme pour le leadership et l’encadrement des femmes. Elle est l’une des fondatrices du programme, créée après sa rencontre avec la première dame américaine, Michelle Obama, lors de l’évènement YALI ‘Young African Leaders Initiative’.
« Dans chaque village, il y a une grande femme, et je célèbre les femmes. Il y a tellement de personnes que j’admire: Docteur Gaositwe Chiepe est admirable. Chacun a une histoire unique à raconter et elles m’inspirent toutes. Grâce à mon travail, J’espère – en fait, j’en suis sûre – rencontrer encore plus de personnes desquelles je pourrai apprendre.

Pendant plusieurs années, elle a vécu au Ghana, travaillant au sein du ministère du Commerce et de l’Industrie du gouvernement ghanéen.
« J’ai adoré vivre et travailler au Ghana. Les ghanéens sont très accueillants et je l’ai beaucoup apprécié. Travailler là-bas m’a ouvert les yeux sur les industries dont nous avons besoin au Botswana, notamment l’agriculture. J’admire le potentiel et la diversité du Ghana. J’ai appris à être plus forte dans un nouvel environnement, à oser plus et à prendre de l’assurance concernant mes avis. J’ai aussi appris à écouter et comprendre les autres afin qu’eux-aussi puissent me comprendre ».

Ses honneurs et distinctions

Kenewendo était l’une des premières représentantes de la jeunesse Botswanaise à l’assemblée générale des Nations Unies, où elle a été désignée pour faire une déclaration sur le sujet ‘La jeunesse mondiale’ devant l’ancien secrétaire général, Ban Ki Moon. Elle est également légataire et alumni du programme ‘Young African Leaders’ pour les femmes aux Etats-Unis.

En 2012, elle a été récompensée du prix des ’10 jeunes les plus remarquables’ par la JCI du Botswana, en 2016, du prix de ‘Agent du Changement dans les affaires et le leadership’ ainsi que du prix de la ‘Femme Émérite’. La même année, elle a également été récompensée par le Bureau des affaires étrangères et du Commonwealth de Grande-Bretagne. Bogolo Kenewendo a accompli tellement de choses, et il est certain que son pays profitera de davantage à l’avenir.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook