• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • CANTONA: « UNE ÉQUIPE AFRICAINE GAGNERA LA COUPE DU MONDE »

CANTONA: « UNE ÉQUIPE AFRICAINE GAGNERA LA COUPE DU MONDE »

Le retraité du ballon rond, Eric Cantona était au sénégal pour le tournage d’un documentaire. Interviewé par Aliou Goloko (contributeur Le Monde Afrique, Dakar), il a laissé ses impressions sur l’avenir du football en Africain.

Ledit documentaire se tourne en boucle dans trois pays différents : La Finlande, le Pérou et le Sénégal, tous qualifiés pour le prochain Mondial de football, qui se disputera du 14 juin au 15 juillet en Russie.

A la question de donner son avis sur les probables chances des Cinq pays africains [Sénégal, Nigeria, Egypte, Tunisie et Maroc] pour leurs participation prochaines à la coupe du monde, la star des Red Devils de Manchester United déclare : « Si vous retrouvez des interviews que j’ai données il y a une vingtaine d’années, j’explique qu’une équipe africaine gagnera dans un avenir proche la Coupe du monde. Aujourd’hui, les meilleures atteignent le niveau des quarts de finale, mais je persiste à dire qu’une équipe africaine gagnera bientôt la Coupe du monde. »

Mais il va plus loin en avouant ce qui l’inspire le plus dans le football africain. c’est bel et bien le foot de rue « Je suis fasciné ! Je trouve ça tellement beau de voir des enfants et des adultes jouer au foot comme au Sénégal, c’est incroyable ! En France, on ne voit plus de matchs dans les rues. Quand j’étais gamin, on avait cinq entraînements par semaine, on jouait partout, à l’école, à la maison, dans la rue, dans les aires de jeu. Il y a des gamins qui continuent, mais de moins en moins dehors, parce qu’il n’y a plus d’espaces de jeu. Je trouve ça dommage parce que le football de rue, joué sans contraintes, en toute liberté, est très important. Il développe la créativité » a laissé entendre « Mister Cantona »

Mais Aliou Goloko resta dans le même registre et lui demanda si selon lui, les équipes africaines auraient le niveau. Mais le footballeur reconverti en acteur n’a pas ménagé ses mots. « J’ai visité plusieurs académies ici et j’ai vu une vraie formation, très structurée, avec des jeunes qui arrivent à l’âge de 12 et 13 ans et qui ont passé des années à jouer dans la rue. Pour élever le niveau, il faut du football libre et des entraînements structurés, et c’est exactement ce que j’ai vu ici. Le Sporting Club de Lisbonne travaille comme ça. Jusqu’à un certain âge, on laisse s’exprimer la personnalité du joueur. Le club a sorti des pépites comme Ronaldo, Nani, Figo… Ils sont capables d’évoluer dans un collectif, mais peuvent faire la différence individuellement. Le football africain correspond exactement à ça. » a-t-il assuré.

Il ne fait donc aucun doute que selon Cantona ,l’avenir du football africain est garanti, mais l’homme de 51 ans s’est aussi prononcé sur d’autres sujets comme naturellement son documentaire qui sera diffusé sur Eurosport, sa rencontre avec le célèbre artiste sénégalais Youssou Ndour et celle avec le grand guide religieux Serigne Modou Kara Mbacké . Il a aussi rencontré El Hadji Diouf, le « bad boy » du foot sénégalais. Il n’a pas oublié de brosser quelques phrases concernant le nouveau Manchester United de José Mourinho,. l’équipe de France actuelle, mais aussi de Sarr Boubacar dont il a toujours été fan et qu’il aurait aimé rencontré aussi , mais qu’il a eu quand même au téléphone.

Séwa F. SOUROU

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video