CANNES: POURQUOI LES RÉALISATEURS NOIRS SONT ABSENTS ? 

Rendu à sa soixante-dixième, le festival réalise les plus grands films de l’année, mais son manque de diversité ne passe pas inaperçu. Quelle est la première chose qui vous traverse l’idée quand vous pensez au Festival de Cannes ? Le faste, le glamour, le tapis rouge et le soleil ? Ou, si vous êtes plus féru du cinéma, vous ne vous lassez pas de consulter votre compte Twitter à l’effet de connaître la durée du festival, en attendant de découvrir ce que seront les grands chefs-d’œuvre devant envahir nos écrans en 2017/18. Le festival est davantage une foule d’activités, à la fois cinématographique et de célébrités, qu’il est aisé de voir des aspects comme la diversité passer à travers les mailles du filet.

Chaque année, le festival semble soulever une controverse ou une autre, mais celle que fait remonter en surface (le programme est annoncé au moment où la compétition de Cannes commence) il n’y avait pas un seul film de réalisateur noir au festival de 2017. Et si vous étiez curieux, aucun film de réalisateur noir n’y a été pendant quatre ans, depuis l’impressionnante « Tombouctou » d’Abderrahmane Sissako. Il n’y avait pratiquement pas un seul film réalisé par un noir à Cannes. Heureusement, cela a depuis été remédié avec l’ajout de « I’m Not A Witch » de Rungano Nyoni à la Quinzaine des réalisateurs, permettant d’enregistrer un film entier d’un réalisateur noir au festival. 

« Si nous vivions dans un monde simpliste, la chose évidente serait d’étiqueter Cannes comme un festival raciste, mais les choses sont plus délicates que cela ». Bien qu’il puisse y avoir des films de réalisateurs noirs dans la compétition de cette année, il existe, comme d’habitude, plusieurs films de directeurs de couleur non-noirs au festival, notamment de nouveaux films réalisés par les réalisateurs asiatiques Naomi Kawase, Bong Joon-ho et Hong Sang-so en compétition. Cannes, semble-t-il, est l’inverse des Oscars de 2017 ? Aux Oscars, la «diversité» était représentée uniquement par des candidats noirs, le meilleur acteur Dev Patel. À Cannes, la «diversité» est représentée par tous les autres que les Noirs. Bien qu’il y ait des films de femmes et de POC au festival, bien sûr, il n’y en a pas encore assez. Par conséquent, toutes les unes sur le festival manquent de diversité se consacrent à la façon dont les réalisatrices apparaissent dans la compétition. Il y a un choix assez approprié de site Web dédié aux statistiques relatives au nombre des réalisatrices présentes chaque année tandis que celles de des réalisatrices qui ne sont pas blanches, n’existent pas, selon Wikipedia-ing, C’est ce que j’ai appris sur la façon dont les films et les réalisateurs non-blancs, en particulier les noirs, sont arrivés à Cannes ces dernières années. 

Dans l’histoire de Cannes, un film d’un réalisateur noir n’a jamais remporté le prestigieux prix Palme D’Or, alors que 11 films réalisés par des POC non-blancs ont remporté ce prix. Huit réalisateurs non-blancs ont remporté le meilleur réalisateur, alors qu’aucun réalisateur noir n’a jamais eu. Au cours des 20 dernières années du festival, il y a eu 86 films (plus ou moins) par POC non-blanc devant participer à la compétition principale de Cannes, contre 5 pour des réalisateurs noirs. 

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook