• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • CAN 2021 au Cameroun : L’Afrique s’inquiète pour la survie de sa compétition

CAN 2021 au Cameroun : L’Afrique s’inquiète pour la survie de sa compétition

La  Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a rendu officiel en octobre dernier, la création du mondial des clubs en 2021, une date qui coïncide ou presqu’avec la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Une pour le football africain.

L’instance a dévoilé la création de la nouvelle formule de la Coupe du monde des clubs, élargie à vingt-quatre équipes (contre sept actuellement). Cette compétition va remplacer la Coupe des confédérations, dédiées aux sélections nationales et qui se déroulait tous les quatre ans. Cette coupe du monde des clubs aura lieu tous les quatre ans, les années impaires. Cela explique qu’à partir de 2021, ce tournoi aura lieu la même année que la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

Plusieurs sources avancent que cette compétition, qui durera dix-huit jours, pourrait se jouer entre la mi-juin et la mi-juillet (du 17 juin au 4 juillet). Cette situation soulève évidemment de nombreuses questions sur la programmation de la CAN et interpelle les acteurs du football africain. C’est le cas de Des propos soutenus par Constant Omari, président de la Fédération congolaise de football (Fecofa), vice-président de la CAF et membre du Comité exécutif de la FIFA : « Il n’y a aucun risque que les deux tournois se disputent en même temps. La FIFA fera des propositions concrètes rapidement. »

Cela pourrait donc obliger des joueurs africains à disputer les deux compétitions, une équation qui inquiète Claude Le Roy : « Enchaîner deux tournois majeurs en plein été, quand on parle de la surcharge du calendrier, cela me semble assez irresponsable. Et l’été, c’est la période où les clubs préparent la saison… Aujourd’hui, avec la Coupe du monde des clubs, l’Afrique va être confrontée tous les quatre ans à un problème de calendrier. Les gens qui prennent ces décisions n’ont jamais vu un ballon à moins de 150 mètres. »

La FIFA et la CAF sont déterminés à travailler étroitement pour servir au mieux les intérêts des associations membres africaines, afin d’apporter stabilité, sérénité, professionnalisme et développement effectif du football sur le continent africain, dont la passion pour le football n’est plus à démontrer.

 

Prince Khalil

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook