• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • CAN 2019 : Quels sont les joueurs qui ont vu rouge ?

CAN 2019 : Quels sont les joueurs qui ont vu rouge ?

Les rideaux de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) sont tombés depuis ce vendredi 19 juillet sous les pyramides en terre Egyptienne avec le sacre des Fennecs de l’Algérie. C’est le moment de faire le bilan sur tous les plans de cette compétition aussi attractive que betFIRST Casino. L’un des points à faire pour cette édition concerne bien évidemment les cartons dont les rouges. Au total 5 cartons rouges ont été distribués au cours de la compétition. Parmi ces 5 biscottes rouges, les Ecureuils du Bénin en ont reçu deux et en ont fait bénéficier aussi. Le premier carton rouge de la compétition était d’ailleurs en leur faveur. Quels sont les joueurs qui ont vu rouge lors de la CAN Egypte 2019 ?

Les cartons rouges au premier tour

Ghana 2 – 2 Bénin, John Boye 54ème minute, le 25-6

Dans les phases de groupe, il y a eu 3 cartons rouges au total. Il aura fallu attendre le dernier match des premières rencontres pour voir un arbitre brandir la carte rouge qui signifie ‘’sortez du terrain sur le champ’’. En effet, c’est au cours de la deuxième rencontre des premières journées de la poule F qui a opposé les Black Stars du Ghana aux Ecureuils du Bénin que le juge de la partie a été obligé d’expulser un joueur pour la première fois de la compétition. Le joueur ayant reçu la biscotte est John Boye, le défenseur Ghanéen. Ce carton n’a d’ailleurs pas été sans conséquence, puis que peu de temps après, les Ecureuils du Bénin qui étaient menés au score ont égalisé par le biais de Mickaël Pote, auteur d’un doublé. Cette expulsion a d’ailleurs suscité la colère de Gyan Asamoah, l’ancien capitaine de la formation Ghanéenne qui était sur les bancs de touche au moment des faits.

Burundi 0 – 2 Guinée C. Nduwarugira 12ème minute, le 30-6

Le second carton rouge de la compétition a été attribué au Burundais Nduwarugira. Cette expulsion a été peut-être le tournant de la rencontre. Face à la Guinée, le joueur des Hirondelles du Burundi a reçu la biscotte rouge dès la 12ème minute. Au quart d’heure de jeu, sa formation encaisse le premier but. Finalement, le Syli National va s’imposer sur un score de 2-0. Avec le handicap d’un joueur, les Burundais avaient sans aucun doute perdu des plumes qu’ils ne pouvaient plus retrouver. Cette sortie matinale a aussi contrecarré le plan des Hirondelles.

Kenya 0 – 3 Sénégal P. Otieno 76ème minute, le 1-7

Le troisième et dernier carton des phases de groupes est en faveur de la sélection Kenyane avec Otieno. Son carton rouge n’aura peut-être pas eu d’incidence sur le résultat, mais sa présence sur le terrain pourrait au moins faciliter la fin de la rencontre aux siens et pour obtenir une réduction de score pourquoi pas. Avec la possibilité d’être encore parmi les meilleurs troisièmes de la compétition, un but dans ces conditions avait un grand rôle à jouer. Otieno a été exclu à la 76ème minute alors que le Kenya était mené sur un score de 2-0 face au Sénégal. Après sa sortie, les Kényans vont encaisser un troisième but qui compromet complètement leur chance de se qualifier pour le tour suivant au profit de l’une des places de meilleurs de 3ème. Plus tard, c’est l’Afrique et le Bénin qui seront les derniers qualifiés avec trois points.

Les cartons rouges dans les matchs à éliminations directes

Au total, deux cartons rouges ont été distillés au cours de cette phase. Tous les deux sont au profit des joueurs Béninois.

Maroc 1 – 1 Bénin 1-1, TAB 1-4, Khaled Adénon, le 5-7

Si le Bénin a fait sensation en éliminant les Lions de l’Atlas du Maroc en huitième de finale de la CAN, cette qualification n’est pas sans séquelle. Les Ecureuils ont perdu en effet leur tour de contrôle en défense dans cette bataille. Alors que le Bénin et le Maroc étaient dans les prolongations, Khaled Adénon a écopé d’un second carton jaune, synonyme de rouge à la 97ème minute de jeu. Néanmoins, sa sortie a été compensée par le travail collectif, puis que les Ecureuils sortiront vainqueurs de cette explication après les séances des tirs au but.

Sénégal 1 – 0 Bénin, Olivier Verdon 82ème minute, le 10 – 7

Enfin, la dernière personne à être exclu est le Béninois Olivier Verdon. Alors que les Ecureuils étaient menés par les Lions de la Teranga sur un score de 1-0, l’ex Sochalien s’est sacrifié en commettant l’irréparable à la lisière de la surface de réparation, ce qui lui a valu le dernier carton rouge du tournoi. Le coup franc ne sera pas transformé. 

Avec deux cartons rouges récoltés à l’occasion des rencontres à éliminatoires directes, le Bénin vient en première position des pays ayant le plus reçu de cartons rouges. Les Écureuils ont vu pas moins de deux de leurs vaillants soldats se faire expulser en huitième puis en quart de finale. Il s’agit des deux défenseurs Centraux Khaled Adénon et Olivier Verdon. Après ces deux Béninois, il y a le Ghanéen John Boye qui fut le premier exclu de la compétition, le Burundais Nduwarugira et le Kenyan Otieno.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook