• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • CAMEROUN: LE SCRUTIN A ÉTÉ ENTACHÉ DE VIOLENCES DANS LE NORD

CAMEROUN: LE SCRUTIN A ÉTÉ ENTACHÉ DE VIOLENCES DANS LE NORD

Ce dimanche 07 octobre 2018, 6,6 millions d’électeurs camerounais répartis sur toute l’étendue du territoire national ont été appelé aux urnes pour élire leur président. Au total, huit candidats étaient en lice.

Le président Paul Biya, après 36 ans de règne à la tête du Cameroun est candidat à sa propre succession. Il a affirmé que les élections se déroulent dans une sérénité et il s’en félicite.

Ce scrutin à un tour s’est déroulé dans un climat calme dans les régions francophones du pays. Tandis que dans les régions anglophones en proie à des mouvements séparatistes, ces élections ont été entachées de violences à divers endroits.

À Bamenda, ce sont des tirs qui ont fait office de chant de coq pour le début de la journée. Ces tirs ont continué durant toute la journée. Ceci a empêché la population de sortir pour leur devoir civique. L’armée a affirmé avoir tué trois séparatistes qui perturbaient le bon déroulement des élections.

À Buea dans le sud-est du pays, deux militaires ont été tués par des séparatistes. D’après une ONG qui affirme avoir compté neuf morts ce dimanche.

Sur les 2 343 bureaux qui ont été initialement prévus dans les régions anglophones, moins de 100 bureaux de vote sont restés ouverts jusqu’à la fin de la journée, d’après l’organe en charge du scrutin.

Les résultats de ce scrutin à tour unique seront disponibles dans les jours à venir.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook