• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Cameroun :Samuel Eto’o assume sans complexe son soutien à Paul Biya

Cameroun :Samuel Eto’o assume sans complexe son soutien à Paul Biya

Avec 71,28 % des voix, Paul Biya a remporté les élections de 2018 dans un climat électrique qui a conduit entre autre à l’arrestation de son principal opposant, Maurice Kamto. Seulement, il a toujours su bénéficier du soutien d’une figure du football international, Samuel Eto’o qui l’assume sans complexe dans une interview De Jeune Afrique.

À quelques jours de la présidentielle, le président Paul Biya a bénéficié du soutien public de la star camerounaise du football. Mais une telle prise de position n’a pas plus à tout le monde. Devant les micros et caméras de journalistes, il invitait ses fans à voter pour celui qui représente à ses yeux un « leader rassembleur ».
A quoi doit-on ces réactions hostiles face au soutien à celui qui, au vu des suffrages exprimés semble faire quasiment l’unanimité ? A l’environnement économique qualifié de difficile et fragile par les économistes? A la répression violente de toute forme d’opposition que dénoncent certains observateurs? Ou encore à la situation de la zone anglophone qui s’enlise ?

Akere Muna, candidat malheureux à la présidence, a été l’un des premiers à réagir à cette annonce, se disant « triste et choqué ». Il a aussi rappelé que Samuel Eto’o, aujourd’hui âgé de 38 ans avait tout juste un an lorsque Paul Biya est devenu président de la République. C’est sur les réseaux sociaux qu’on a vu les propos les plus virulents à l’encontre de l’ancien capitaine des Lions indomptables.

Mais personne ne saurait nier l’influence que le « Goleador » a sur la société camerounaise, en particulier sur la jeunesse. Une émission du 14 novembre 2019, diffusée sur pas moins de quatre chaînes où Samuel Eto’o Fils venait parler du lancement de sa plateforme de paris sportif en ligne, a assurément fait le plein d’audience.
Il en a aussi profité pour formuler une doléance à l’endroit du président Paul Biya pour la libération de Iya Mohamed, ancien président de la Fecafoot arrêté pour détournement de fonds publics. « Iya Mohammed et moi, il y a eu beaucoup de bagarres. Ça, c’est vrai. Mais, je n’avais pas à cette époque, certaines informations que j’ai eues bien après. Je vais vous surprendre en vous disant que j’ai aujourd’hui le privilège d’avoir régulièrement les nouvelles du Président Iya. Je les prends par des personnes interposées. Et je prie le président Paul Biya, lui qui a souvent gracié certains de nos frères qui ont commis des actes répréhensifs ou pas, de penser aussi au président Iya Mohammed » a t-il déclaré.

Annabella Kemayou

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video