• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Au Cameroun, des prostituées droguent leurs clients afin de les dépouiller

Au Cameroun, des prostituées droguent leurs clients afin de les dépouiller

Les prostituées camerounaise ont trouvé le moyen de tirer doublement profit des hommes qui sollicitent leurs services. Elles soumettent ces derniers aux somnifères afin de les dépouiller. C’est ce qu’a raconté un père de famille quand il est allé déposer sa plainte au commissariat du 6e arrondissement de la capitale camerounaise. Habitant le quartier d’Etoudi, ce dernier s’est fait voler alors qu’il envisageait d’avoir des rapports avec une travailleuse du sexe.

L’homme, selon sa déposition, s’est fait droguer par des somnifères introduits dans sa boisson à son insu. Selon l’agent de police qui a reçu sa plainte, cela s’est passé alors qu’ils étaient dans la chambre pour « conclure ». Le client s’est déplacé vers les toilettes pour se soulager, laissant sa bière sur la table à côté du lit. Au retour, il l’a rapidement vidé avant de passer à l’acte. Mais il s’est senti aussitôt fatigué et s’est endormi très rapidement. À son réveil, il avait été dépossédé de tout son argent.

Les clients qui sont victimes de ce genre d’actes ne déposent pas toujours plainte. « Les clients des prostituées sont en majorité des hommes mariés ou en couple. Parfois des grands responsables bien connus. Ils évitent d’ébruiter leurs infidélités », explique le sergent de police. Cependant, l’usage des somnifères par les filles de joie est de plus en plus répandu dans les deux plus grandes métropoles camerounaises, Douala et Yaoundé.

« L’usage des somnifères par les prostituées se généralise à travers le Cameroun. J’ai reçu plusieurs plaintes semblables lorsque j’étais affecté à Maroua et Bafoussam. Et même à Edéa et Garoua. Certaines prostituées ciblent les lieux où elles vont aguicher les clients. Elles ciblent les lieux fréquentés par les hommes pleins aux as comme les boîtes de nuit, les casinos et salles de jeux ou les snacks, grands restaurants, et les bars des quartiers chics », a déclaré l’agent de police. Les touristes qui visitent le Cameroun sont ainsi mis en garde de ces pratiques.

Harris DJIRO

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video