• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • CAF: LES PAYS ORGANISATEURS DES TOURNOIS DOIVENT ÊTRE PRÊTS

CAF: LES PAYS ORGANISATEURS DES TOURNOIS DOIVENT ÊTRE PRÊTS

A la suite du retrait de l’organisation du CHAN 2018, l’équivalent de la CAN pour les joueurs locaux, au Kenya, les pays candidats pour accueillir la compétition pouvaient postuler auprès de la CAF jusqu’au 30 septembre. Dimanche dernier, l’instance dirigeante du football africain avait indiqué avoir reçu 3 candidatures en provenance du Maroc, de l’Éthiopie et de la Guinée Équatoriale.

Rappelons que Les responsables de la Confédération africaine de football avaient décidé lors d’un Comité exécutif à Accra au Ghana le samedi 23 septembre que le Kenya ne serait pas le pays organisateur du Championnat d’Afrique des nations 2018.

Et ce, à quelques mois du coup d’envoi de la deuxième plus grande compétition de football sur le continent africain.
« A une écrasante majorité des membres présents, il a été décidé du retrait de la compétition au Kenya au regard des retards accumulés et de différents rapports des missions d’inspection conduites dans le pays, dont la dernière s’est déroulée du 11 au 17 septembre 2017 », peut-on lire dans un communiqué publié sur le site internet de la CAF.

Les raisons ayant motivé ce retrait étaient tout aussi d’ordre infrastructurel que politique. D’une part, les quatre stades censés accueillir les matches n’étaient pas totalement prêts.
D’autre part, l’instabilité politique du pays, suite à un énième report de l’élection présidentielle, n’a peut-être pas non plus rassuré la CAF à trois mois et demi de la phase finale de la CHAN 2018 (12 janvier-février).

Par ailleurs, le sujet de la CAN 2019 au Cameroun avait aussi été abordé « Une réunion de la commission d’organisation sera convoquée dans les plus brefs délais, afin d’élaborer les termes de référence de l’appel d’offres à ouvrir, pour la sélection d’un cabinet d’audit chargé d’effectuer les missions d’inspection des infrastructures devant abriter le tournoi », avait annoncé la CAF le 23 septembre dernier.

« Je veux encore répéter que nous n’avons jamais mis en doute l’attribution de la CAN au Cameroun. Mais nous nous sommes inquiétés des préparatifs et c’est notre droit. La CAN nous appartient et nous avons le devoir de la protéger », avait martelé le président Ahmad en conférence de presse.

Une autre mise en garde faite aux dirigeants camerounais, qui dans leur grande majorité, avaient crié au scandale et au complot, lorsque le président de la CAF avait préalablement fait le constat selon lequel, le Cameroun n’était pas prêt à accueillir cette compétition, faisant ainsi allusion à la lente construction des stades, à la qualité des routes et des infrastructures hôtelières.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook