• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • CAF AWARDS À DAKAR : PAPE DIOUF EN COLÈRE

CAF AWARDS À DAKAR : PAPE DIOUF EN COLÈRE

  • Par Koudhya Gaye
  • 9 Mois
  • SPORT

La CAF Awards, événement annuel visant à récompenser les athlètes et personnalités qui se sont distingués et contribués au développement du football sur le continent, se tiendra ce mardi 08 janvier 2019 au Sénégal précisément au CICAD Diamnidio. Pour l’organisation de la prestigieuse soirée, L’État du Sénégal a offert 500 millions de francs à la CAF, ce qui n’est pas du goût de l’ancien président de l’Olympique de Marseille (OM) car dans un entretien accordé à Record, Pape Diouf s’exprime sur ce geste de l’État du Sénégal qu’il qualifie d’invraisemblable parce que la CAF est l’une des institutions les plus riches d’Afrique , plus riche que l’État  Sénégal.

‘’Je n’ai pas les chiffres précis sur ce domaine-là et je ne sais pas non plus comment sont formalisées ces choses. La seule remarque que je fais, c’est que la CAF est l’une des institutions les plus riches d’Afrique. On me dit que l’État du Sénégal donne 500 millions FCFA à la CAF, cela me parait invraisemblable. Moi, je me pose des questions. Comment l’État peut donner 500 millions à une institution plus riche que lui ?’’

Selon Pape DIOUF le Sénégal gagnerait beaucoup plus en prestige en rendant complètement fonctionnelles les pelouses des deux stades du pays que de donner cette somme à la CAF, surtout que cet argent ne sera qu’une manne offerte aux membres de cette institution : «Comme d’habitude, on prendra les plus grands hôtels, on ira dans les meilleurs restaurants, on louera les voitures les plus prestigieuses avec chauffeurs évidemment, on réclamera l’argent de poche….», a t-il déclaré . Pour Pape Diouf, n’importe quel État ne peut pas se permettre de faire de telles dépenses parce qu’il y a l’organisation des Awards. La CAF est plus riche que le Sénégal et a suffisamment d’argent pour organiser ces Awards et faire face aux dépenses d’une telle manifestation.
L’État du Sénégal ne partage pas ce point de vue parce que selon lui, le Sénégal a le devoir de répondre à l’exigence de cette soirée qualifiée de prestigieuse, le ministre des Sports Matar Ba et les dirigeants de la FSF Conscients des enjeux de l’événement, comptent relever non seulement le défi de la CAF, mais aussi celui de l’organisation dont l’État du Sénégal est maître d’œuvre. «Nous avons l’obligation de réussir cet événement, parce que ce n’est pas seulement la CAF qui nous a fait confiance, mais c’est l’État du Sénégal qui nous demande d’organiser. Donc, nous avons l’obligation de travailler intelligemment avec le comité de la CAF et l’ensemble des personnalités des différentes confédérations pour que le séjour des visiteurs et l’organisation deviennent une réussite. Moi, je considère que l’organisation de cet événement est un test, parce que nous aurons d’autres organisations à faire et d’autres défi à relever», a déclaré le ministre Sénégalais le vendredi 14 décembre dernier face à la presse.

Toujours selon le ministre Mactar BA, ce rassemblement devrait beaucoup apporter au football sénégalais. «Un événement pareil peut faire gagner beaucoup de choses à notre football, parce que c’est déjà une reconnaissance des efforts que l’État et la fédération ont eu à accomplir. Ça nous permettra d’attirer les attentions des uns et des autres, afin d’inciter les secteurs privés et les sponsors de s’intéresser davantage à notre sport. Avec cette organisation, vous verrez un nouveau souffle de notre football », ajoute–t-il.

4 joueurs Sénégalais font partis des 34 joueurs nominés : Sadio Mané, Kalidou Koulibaly, Idrissa Gana Guèye et Ismaïla Sarr. L’entraîneur des Lions de la téranga, Aliou Cissé, aura certainement son mot à dire dans la lutte pour le titre de meilleur entraîneur équipe masculine de l’année.

KHOUDIA GAYE

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook