• Accueil
  • >
  • PEOPLE
  • >
  • Burna Boy, le petit poucet de la musique nigériane devenu un « Géant Africain »

Burna Boy, le petit poucet de la musique nigériane devenu un « Géant Africain »

L’artiste nigérian Burna Boy, qui a remporté cette année un trophée aux BET Awards et aux Grammy Awards est classé, selon une sélection de CNN, comme la plus grande star africaine. Devenu en quelques années un élément incontournable de la musique sur le continent, le chanteurest comparé à de grands noms de la scène musicale d’Afrique tels que Fela Kuti ou Angélique Kidjo. Aujourd’hui, le jeune homme qui se fait volontiers appelé « Géant », tend à conquérir de plus en plus de mélomanes à travers le monde. Le rappeur américain Jay-Z à même sélectionné sa chanson « Collateral dammage » dans sa playlist des 40 meilleures chansons pour l’année 2019.

La carrière musicale de Burna Boy a commencé en 2009, mais il ne sera révélé que trois ans plus tard. C’est en 2016 que des artistes de renom ont commencé à collaborer avec lui. Les Jamaïcains le considèrent comme une star et au Nigéria, il apparaît comme l’héritier légitime du fameux Fela Kuti. Cela ne surprend pas quand on connaît l’aspect universel que revêt la musique du jeune chanteur. Lors de la composition de ses textes et l’enregistrement de ces couplets, Burna Boy mélange différents styles musicaux.

Au travers de sa musique, Burna Boy raconte son histoire personnelle : celle d’un garçon né avec des ambitions et des rêves d’un petit musicien et dont la vie commence à Port Harcourt. En effet, l’artiste a vu le jour dans la cité industrielle dudit port le 2 juillet 1991. Né d’un père chef d’entreprise et d’une mère interprète, il rêvait depuis l’enfance de devenir un super-héros. C’est d’ailleurs de cette époque que son surnom Burna Boy est né. C’est sa grande sœur, qui est aussi une artiste, et son grand-père, ancien manager du fameux FelaKuti, qui vont l’influencer de sorte à ce qu’il se tourne vers la musique.

Après le lycée, il part à Londres pour des études supérieures. À son retour au Nigéria, il décide d’embrasser une carrière musicale. C’est ainsi que sort son tout premier album « LIFE(Leaving an Impact For Eternity» sur lequel il a collaboré avec Olamide et Wizkid. L’année suivante, il crée son propre label Spaceship Entertainement. En 2016, il sort son troisième album « Outsider » qui est un tel succès qu’il lui vaudra de voyager dans un plusieurs pays pour des concerts. Son dernier album « African Giant » va le propulser au-devant de la scène planétaire, collaborant ensuite avec Beyoncé sur le film « Roi lion ».

Burna Boy est un artiste engagé qui ne mâche pas ses mots quand il s’agit de dire ce qu’il pense. Il ne manque pas de dire son mécontentement à des promoteurs de spectacles qui le « négligent ou le minimisent ». S’il endosse certaines des qualités du célèbre Fela Kuti, il en est de même pour les défauts de l’artiste. En effet, critiqué pour sa consommation de stupéfiants, il dit ne pas avoir honte de le faire. Malgré ce petit bémol, l’artiste nigérian reste adulé par ses pairs et est beaucoup aimé par des adeptes de la musique dans le monde entier.

Harris DJIRO

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video