BUHARI AUX ÉTATS-UNIS SUR INVITATION DE TRUMP

Depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, les rapports entre les États-unis et le continent africain sont devenus un peu difficile. Ceci surtout après la déclaration du président américain qualifiant les pays africains de pays de merde. Mais comme tous les états occidentaux, avoir de mauvaises relations avec un continent qui représente l’avenir du monde, c’ est se compliquer l’avenir. Il est donc important de corriger le tir.
Muhammadu Buhari a été reçu cette semaine par son homologue américain. Il est ainsi devenu le premier président africain reçu par Trump depuis son arrivée au pouvoir.
Au cours des échanges avec la presse, un journaliste est revenu sur la notion de pays de merde. Face à cela, le président Nigérian a démontré son côté stratège.

Je ne suis pas sûr de la validité des articles à ce sujet, je ferais mieux de me taire.

affirmé Buhari, mais Trump quant à lui a fait preuve de manque d’expérience et a réagi comme sur l’un de ses plateaux de téléréalité :

cette question n’a pas été discutée.

a déclaré Trump.

Les discussions entre les deux hommes ont tourné autour du commerce, et de la sécurité.
Donald Trump a été clair concernant le but de l’investissement américain contrairement à certains pays comme la France qui affirment investir en Afrique dans le but d’aider ce dernier.

Nous voulons renforcer nos liens commerciaux avec l’Afrique, les États-Unis veulent être un partenaire économique de choix pour l’Afrique pour créer des emplois et de la richesse dans nos pays.

a déclaré Donald Trump . Même s’il a eu à affirmer que les pays africains sont des pays de merde, il est plus lucide que certains qui jouent les amis de l’Afrique. car aucun pays n’investit dans un autre sans viser des retombées.

Les deux présidents ont également discuté sur la possibilité de rendre l’armée nigériane plus performante. Et c’est dans ce cadre que les deux hommes ont discuté de la livraison des douze avions militaires Tucano payés par le Nigeria au cours de la présidence d’OBAMA, mais qui depuis n’ont pas été livré.

Plusieurs accords ont également été signés entre le Nigeria et des sociétés américaines intervenant dans le transport et dans l’agro-business.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook