• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • BRUXELLES : LES « NOIRAUDS » NE DÉFILENT PLUS AVEC LE VISAGE TEINT EN NOIR

BRUXELLES : LES « NOIRAUDS » NE DÉFILENT PLUS AVEC LE VISAGE TEINT EN NOIR

Les «Noirauds», qui déambulent chaque année à Bruxelles, dans un costume censé représenter un notable africain, ont remplacé leur grimage noir, comparé à la pratique raciste du «blackface», par les couleurs noire-jaune-rouge du drapeau belge.

«Ca faisait quelques années qu’on réfléchissait à évoluer» afin d’«éviter les polémiques» et «de se heurter à quelques personnes qui trouveraient que ce maquillage noir n’est plus d’actualité», a expliqué à l’AFP Albert Vermeiren, ancien président de l’association caritative bruxelloise. Cette tradition a été critiquée ces dernières années et rapprochée de la pratique du «blackface», une représentation caricaturale et raciste des personnes noires, dans un pays qui a été la puissance coloniale du Congo, du Rwanda et du Burundi jusqu’au début des années 1960.

Au XIXe siècle, des bourgeois bruxellois décident de collecter de l’argent pour une œuvre caritative. Et pour préserver leur anonymat, ils choisissent de se déguiser en notables africains. A l’époque, la Belgique n’est pas encore une puissance coloniale. Mais elle s’intéresse de très près au Congo (aujourd’hui la RDC, NDLR). Ils enfilent un haut-de-forme blanc, un costume noir et se griment le visage de noir. Une tradition qui s’est perpétuée au fil des ans.

Même la statue du Manneken Pis, symbole de la ville, qui se déguise en « Noiraud » pour l’occasion, a dû abandonner le noir au profit des couleurs de la Belgique !

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook