BOSTON ÉTONNE PHILLY ET FINALISERA AVEC CLEVELAND

Plusieurs jours sont déjà passés et Lebron James et les cavaliers s’impatientent de connaitre qui sera leur adversaire entre Philadelphie et Boston pour la finale en conférence Est des play-offs 2018. Maintenant c’est fait, ils n’ont plus de souci à se faire. Car, les Celtics se sont qualifiés hier soir pour cette finale, en battant les Sixers dans le match 5 à l’issue d’un ultime quart-temps très serré (114-112).

Joel Embiid, le pivot camerounais de Philadelphie croyait encore dur comme fer à la victoire, puisque distancés en fin de première mi-temps (52-61), lui et et les 76ers étaient parvenus à combler peu à peu leur retard et même à reprendre les commandes.Les Sixers menaient encore 109-105 quelques instants plus tôt avec un Embiid qui était en verve (27 points, 9/18, 12 rebonds, 4 passes, 4 contres), secondé par le Croate Dario Saric (27 points aussi dont 9 dans le dernier quart, 3/3 à 3 points, 10 rebonds). Mais une suite de mauvais choix rendra visite à l’équipe, permettant ainsi aux celtics de prendre un léger avantage de deux points sur le match (109-111), qui pourtant sera fatal à Philly.
Et c’est le moment où le stade s’est levé, en furie, brandissant des affiches où on pouvait lire : «Processus d’élimination». C’était en effet l’un des derniers tournants d’une soirée folle aux multiples retournements de situations (11 égalités, 21 changements de leader dans ce match 5).
Et les hommes de Brett Brown peuvent se mordre les doigts d’avoir laissé filer la possibilité d’une sixième manche à domicile,car entre temps, le (109-111) n’a pas tardé avant de transformer en (114-112) au profit des Celtics.

Mais cette défaite n’a pas empêché Ben Simmons et le coach Brett Brown de reconnaître qu’il y a encore du progrès à faire. «Cet apprentissage accéléré dans un environnement à haute pression nous servira, soulignait Brett Brown, l’entraîneur malheureux. Cela t’aide à fixer sur quoi tu dois progresser. Cette année on ne visait que les play-offs. Si on nous avait dit qu’on finirait troisièmes et qu’on jouerait la demi-finale de conférence, on aurait été heureux…» «Je sais que j’ai encore des progrès à faire, ajoutait Ben Simmons, sur courant alternatif mercredi (18 points, 8 rebonds, 6 passes mais 4 balles perdues). Mais c’était ma première saison, mes premiers play-offs. J’apprends…»

Du coté de Boston, c’est le trio du cinq majeur Jayson Tatum (rookie, 25 points dont le panier qui redonna l’avantage définitif à Boston), Jaylen Brown (deuxième année, 24 points), Terry Rozier (troisième année, 17 points) qui a fait des ravages. Ils rencontrent King James et les siens ce dimanche, à Boston, pour une finale de conférence Est en forme de remake de la saison passée. Les Cavaliers l’avaient emporté (4-1).

Dimanche prochain donc, ce sera du Boston-Cleveland, une affiche très lourde !

VINCINQ ZEROWIT

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video