BOB MARLEY TUÉ PAR L’IMPÉRIALISME OCCIDENTAL

BOB MARLEY TUÉ PAR L’IMPÉRIALISME OCCIDENTAL

Combattu par le hip-hop américain, qui, comme le reggae sort du ghetto, la musique de Marley, proche dérivé du rhythm & blues et de la soul américaine, est la voix de tous les peuples noirs opprimés de la terre, au nom duquel il s’exprime. Dérangés par cette sonorité et les textes de Bob Marley, les politiques lui ont écourté la vie. Bill Oxley, un officier de la CIA à la retraite, a fait des aveux très impressionnants sur le crime qu’il a commis sur le chanteur.

« Le jour de sa mort à Miami a été l’un des moments les plus difficiles de ma carrière. Je me sentais vraiment mal. Pendant, longtemps, je n’étais pas à l’aise avec mon rôle dans sa mort. Mais finalement, je me suis rendu compte que cela devait être fait pour l’Amérique. » Sur son lit de mort Bill Oxley âgé de 79 ans à raconté comment il a provoqué le cancer du pied du guitariste rasta qui rendait l’atmosphère politique difficile à explorer : « Je n’ai eu aucun problème à commettre le meurtre de Bob Marley parce que j’étais un patriote, je croyais en la CIA et je n’ai pas remis en question la motivation de l’agence. J’ai toujours compris que des sacrifices doivent parfois être faits pour le plus grand bien de tous. » a rapporté Stess Mag .

Le crime de Bob Marley était qu’il : « Réussissait à créer une révolution en utilisant la musique comme un outil plus puissant que les balles et les bombes. » En 1976, il était une menace très sérieuse pour le statu quo mondial et pour les contrôleurs de puissance cachés mettant en œuvre leurs plans pour un nouvel ordre mondial. En ce qui concerne la CIA, Bob Marley prenait trop d’ampleur, il était très célèbre, trop influent… « Un Rastafarie Jamaïcain qui a commencé à utiliser ses propres fonds et sa renommée pour soutenir des causes à travers le monde ? » Ce monde combattu à l’époque par la CIA ? Il avait signé son propre arrêt de mort pour dire vrai.

Bill Oxley, agent spécial de la CIA, n’avait pas eu de difficultés à provoquer la mort de Bob qu’il jugeait pourtant unique parmi ses victimes parce qu’il était un « homme bon, une belle âme » avec des « dons artistiques profonds » et qu’il ne méritait pas de mourir si tôt. Cependant, le légendaire chanteur jamaïcain était un énorme obstacle aux yeux de la CIA, menaçant ainsi l’existence des États-Unis : « Je lui ai donné une paire de Converse All Stars. Taille 10. Quand il a essayé la chaussure droite, il a crié ‘AAÏÏÏEE’. C’était ça. Sa vie s’est terminée là. Le clou qui se trouvait dans la chaussure était imprégné du virus et de bactéries cancérigènes. Si cela traverse ta peau, c’est que tu es fait, c’était au revoir la vie pour Bob. » Avait déclaré le tireur d’élite.

Décédé à Miami, Floride, États-Unis, le 11 mai 1981 Robert Nesta Marley, dit Bob MARLEY est né à Nine Mile, Saint Ann, Jamaïque, le 6 février 1945, Chanteur et guitariste de cantiques, de soul, de ska, de rock steady et de reggae, réalisateur artistique, actif de 1959 à sa mort. Bob Marley est la première (et la dernière ?) véritable superstar venue d’un pays pauvre. Brillant et prolifique chanteur auteur-compositeur, sa carrière internationale ne dure que huit années intenses.

DUNAMIS ADJIGO

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook