BENALLA AU TCHAD : L’ÉLYSÉE S’ENFLAMME

Alexandre Benalla se dit indigné face aux accusations faites à son encontre sur son voyage au Tchad. Propos qu’il qualifie de « diffamatoire », « calomnieux » et « irresponsable ».  

En effet, l’ancien conseiller du président Macron a effectué un voyage au Tchad où il a rencontré le directeur général de la Réserve stratégique Tchadienne, frère du Président Idriss Deby quelques jours avant la visite du président Macron.

Cela n’a pas été du goût de Macron qui selon Le Monde, à son arrivé dans la capitale Tchadienne le 22 décembre a signifié que M. Benalla « n’était en aucun cas un intermédiaire officieux ou officiel » de la France. De plus, une enquête interne avait été diligentée pour savoir s’il avait pu « profiter de son titre » à des fins personnelles lors de son déplacement dans ce pays.

Alexandre Benalla n’est pas resté indifférent à ces propos. Selon un communiqué transmis à l’AFP, il déclare être particulièrement choqué et scandalisé par les propos irresponsables tenus par l’Élysée, sous-entendant qu’il aurait, dans le cadre de ses déplacements en Afrique, pu se prévaloir d’une fonction, d’un titre, ou d’un pouvoir aux fins de démarchages professionnels.

Il ne compte pas se « laisser-faire » car pour lui c’est un « complot » contre sa personne et que « des personnalités au sommet de l’État » veulent « le faire taire ou le neutraliser ».  Aussi il a signifié qu’il ne compte pas en rester là et s’est dit prêt à charger ses « avocats de saisir le procureur de la République » à la suite de ces dernières révélations.

Toutefois, il a tenu à donner les raisons de son voyage au Tchad, voyage qu’il a effectué quelques semaines avant l’arrivée du président Macron dans ce pays alors qu’il ne travaillait plus pour Élysée depuis le 1er août 2018.

« Je suis allé au Tchad, accompagnant une délégation économique étrangère dans le cadre d’investissements qu’ils vont effectuer sur place, l’ensemble des frais concernant ce voyage a été pris en charge par le chef de cette délégation », a-t-il précisé dans le communiqué rendu à l’AFP

Il affirme cependant que ce n’est que pure coïncidence et dit ne pas savoir que le président s’y rendait à quelques jours de son voyage au Tchad fini-t-il par conclure.

Il a assuré également avoir informé la présidence française de ses déplacements à l’étranger. Mais celle-ci contredit et dit n’avoir pas été informé des déplacements de M. Benalla sauf ceux effectué récemment.

 

Opri Avérroèse Kalet

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook