• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • AUDREY PULVAR EMMERDE CEUX QUI LA TRAITENT DE « NÉGRESSE DE MAISON »

AUDREY PULVAR EMMERDE CEUX QUI LA TRAITENT DE « NÉGRESSE DE MAISON »

Depuis quelques jours, une polémique enfle sur les réseaux sociaux concernant le festival Nyansapo Fest ». En effet, la maire de Paris Anne Hidalgo a lancé sur Twitter dimanche dernier « Je condamne avec fermeté l’organisation à #Paris de cet événement « interdit aux blancs » . Elle a annoncé avec « fermeté » et indignation, avoir saisi la préfecture de police pour faire interdire le festival et envisageait même des poursuites judiciaires pour discrimination.

Audrey Pulvar comme SOS racisme a pris position concernant ce festival et a réagit également sur twitter en indiquant : « Les gens, défenseurs de « l’afrofeminisme » exclusif des blancs : j’imagine qu’un salon à l’accès interdit aux noir(e)s ça vous irait aussi ? ».

Suite à ses propos et à sa prise de position, les réactions de la communauté noire ne se sont pas faits attendre. Cette dernière a été qualifiée de « traître » pour ne pas avoir apporté son soutien à la communauté noire et a été insulté de « négresse de maison ».

Aujourd’hui, Audrey Pulvar riposte et répond à ses détracteurs en citant Aimé Césaire : « elle (la négresse) vous emmerde ». L’écrivain avait déjà répondu à une insulte de cette manière : « Et bien le nègre, il t’emmerde ».

Mais un internaute a souhaité lui rappeler qu’elle n’était pas la seule avoir lu Césaire : « Arrêtez de penser que vous êtes la seule à avoir lu et compris notre cher Césaire. Votre condescendance devient exaspérante », continue un internaute. « Citer Césaire qui a soutenu et participé au Congrès des écrivains et artistes noirs en 56, c’est n’avoir rien compris », ajoute un autre internaute.

Certains politiciens sont venus en aide à Audrey Pulvar en prenant sa défense tels que David Assouline ou encore Laurence Rossignol.

Concernant le festival, on apprend sur la page Facebook de l’organisateur de l’événement MWASI-COLLECTIF, que le festival ne peut être ni annulé ni interdit, selon la préfecture de police et la mairie de Paris. Le collectif attend donc maintenant un communiqué en bonne et due forme de la Mairie de Paris, et des excuses publiques.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video