• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • APRES SA DÉFAITE, SERENA WILLIAMS, PAS CONTENTE DE L’ARBITRE

APRES SA DÉFAITE, SERENA WILLIAMS, PAS CONTENTE DE L’ARBITRE

Lors de la finale de l’US Open Osaka-Williams remportée par la japonaise d’origine haïtienne, Serena Williams a été avertie à plusieurs reprises par l’arbitre pour coaching (le fait d’avoir des conseils de son entraîneur en plein match ce qui est interdit). La championne a alors remis en cause le comportement de l’arbitre du match à son égard l’accusant de sexisme. Ce dernier l’avait traité de voleuse.

« Je vais continuer à me battre pour les femmes et pour l’égalité ». Excédée par le comportement de l’arbitre pendant la finale de l’US Open, qui l’opposait à Naomi Osaka, Serena Williams n’a pas mâché ses mots lors de la conférence de presse organisée à l’issue du match. « Je pense qu’il m’a pris un jeu, le fait qu’il (l’arbitre) me retire un jeu pour avoir dit « voleur », je l’ai ressenti comme une remarque sexiste », a déclaré la championne mondiale après sa défaite.

« J’ai vu des hommes traiter d’autres arbitres de différents noms. L’arbitre n’aurait jamais retiré un jeu à un homme qui aurait dit « voleur » », a regretté Serena Williams qui a assuré être ici pour se « battre pour les droits des femmes et l’égalité entre les hommes et les femmes ». « Le fait que je sois passée par là est un exemple pour les personnes suivantes qui ont des émotions et qui veulent s’exprimer et être des femmes fortes. Et elles pourront le faire grâce à ce jour. Peut-être que ça n’a pas marché pour moi mais cela marchera pour la personne suivante », a conclut la joueuse.

Très agacée et après avoir fracassé sa raquette sur le sol, Serena s’en est prise à nouveau à l’arbitre : « Vous attaquez ma personne. Vous avez tort. Vous n’arbitrerez plus jamais un de mes matches. Vous me devez des excuses. C’est vous le menteur. Vous êtes un voleur. Vous m’avez volé un point »,a-t-elle prévenu avant que l’arbitre ne décide de lui infliger un jeu de pénalité.

VINCINQ ZEROWIT

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook