• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • ANGE DIBENESHA: SA MORT SERAIT D’ORIGINE TOXIQUE RÉVÈLE L’AUTOPSIE

ANGE DIBENESHA: SA MORT SERAIT D’ORIGINE TOXIQUE RÉVÈLE L’AUTOPSIE

Les premiers résultats de l’autopsie du corps d’Ange Dibenesha ont révélé que la mort du jeune homme de 31 ans serait liée à une défaillance cardio-vasculaire probablement « d’origine toxique », selon le médecin légiste.

Alors que la famille d’Ange Dibenesha attend toujours de comprendre ce qui est arrivé entre le contrôle de police du jeune homme, dans la nuit de mercredi à jeudi à Paris, et le coup de téléphone qu’ils ont reçu vendredi pour leur signaler qu’il était en état de mort cérébrale (avant qu’il ne soit finalement débranché samedi), l’autopsie a livré ses premiers résultats.

Selon 20 Minutes, le trentenaire serai mort d’une défaillance cardio-vasculaire probablement « d’origine toxique » samedi, à l’hôpital de la Salpêtrière.

Mais pour l’heure, aucun élément n’a été communiqué sur la substance qui a mené à cette réaction.

Les investigations se poursuivent pour faire toute la lumière sur les circonstances et les causes exactes de la mort d’Ange Dibenesha.

Le jeune homme avait fait l’objet d’un contrôle routier jeudi, vers 1h50 du matin au niveau de la porte d’Italie (13e arrondissement de Paris) alors qu’il téléphonait. « En situation d’annulation de son permis de conduire » et était également sous l’emprise de l’alcool, a indiqué dans un communiqué la préfecture de police. Selon nos informations, les policiers ont également découvert dans le véhicule un pochon contenant une quantité assez importante de cocaïne.

La Préfecture de police a expliqué dans un communiqué qu’il avait ensuite été pris de convulsions, sur les lieux de son arrestation, après avoir ingéré « une substance non identifiée ».

Les pompiers sont ensuite intervenus sur place et lui ont prodigué un massage cardiaque. Puis le Samu l’a transporté à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière.

Selon les informations recueillies par 20 Minutes, les policiers ont eu du mal à contacter sa famille car Ange Dibenesha Marifa avait sur lui plusieurs documents d’identité à des noms différents. « Cela a donc été un peu compliqué de vérifier son identité », confie une source policière à 20 Minutes. L’enquête, confiée à la brigade des stupéfiants de la police judiciaire parisienne, se poursuit pour faire toute la lumière sur l’origine et les circonstances de ce décès.

 

NN

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook