ANCIEN RÉFUGIÉ, IL DEVIENT MAIRE DE SHEFFIELD 

Au Royaume-Uni, dans une petite ville du nord, un ancien réfugie somalien, Magid Magid vient d’être élu maire. À 28 ans, il est le plus jeune maire de toute l’histoire de Sheffield. Il est noir et musulman.

« Putain de merde, c’est incroyable (…) louanges à Dieu »… Encore félicitations, c’est avec ces mots que le nouveau maire de Sheffield a marqué la surprise de son élection sur son compte Twitter. Très actif, il tombe amoureux de la randonnée, des montagnes et se lance pour challenge, à l’âge de 17 ans déjà, de gravir les sept sommets (Everest, Aconcagua, McKinley, Kilimandjaro, Elbrouz, Vinson, Pyramide de Carstensz).

L’élection de Magid Magid, marque un tournant politique et symbolique en Angleterre. Réfugie somalien, il est venu à Sheffield à l’âge de cinq ans après avoir quitté un camp de réfugiés éthiopiens avec ses cinq frères et sœurs accompagnés par sa mère, celle qui a fait de lui un être ambitieux. Dans son discours, il l’a remercié en ces termes : « Du racisme à l’islamophobie, j’ai probablement entendu les pires insultes sur ma mère alors qu’ils ne la connaissaient même pas. Mais grâce à ces innombrables sacrifices… Quitter la Somalie avec seulement du courage, de l’espoir, de la détermination et ses enfants dans ses bras, soyez-en sûr : ma sœur et moi n’avons jamais négligé la notion d’éducation », affirme-t-il. « Elle a traversé des épreuves et malgré tout, elle n’a jamais perdu la foi. Je la remercie d’avoir supporté toutes ces merdes durant ces années. »

Passionné par la nature, Magid étudie la zoologie aquatique à l’Université de Hull, devient président d’une union étudiante et commence à développer un intérêt particulier pour la politique tout en figurant dans la série télévisée Hunted. Très courageux, il réalise son rêve : « Quand j’ai eu 19 ans, j’ai voulu grimper le Kilimandjaro, donc j’ai fait mon sac, je suis allé là-bas et j’ai trouvé quelqu’un qui voulait relever le défi avec moi » explique-t-il à la BBC.

Premier maire Somalien de Sheffield, il est le premier maire représentant le principal parti écologique du pays, Green Party. Magid Magid est convaincu que son rôle est de redynamiser cette fonction politique. Il souhaite moderniser son statut. Du choix de la musique de son investiture, « La Marche Impériale » de Stars Wars, à sa tenue vestimentaire sur son portrait officiel (il porte des Dr Martens), il donne une autre couleur aux activités du locataire de l’Hôtel de Ville.

Devenu maire, le jeune Magid n’a pas du tout oublié d’où il vient car il y a 23 ans quand il foulait du pied les terres du Sheffield, il était réfugie et ne pouvait s’imaginer pour autant qu’il deviendrait un jour le maire de cette ville.

DUNAMIS ADJIGO

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook