• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • ALPHA CONDÉ PLAIDE POUR 2 SIEGES POUR L’AFRIQUE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ

ALPHA CONDÉ PLAIDE POUR 2 SIEGES POUR L’AFRIQUE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ

« Il est temps de tenir compte de l’importance démographique, politique et économique de notre continent… C’est sous cet angle que doit être abordée la question de la réforme du conseil de sécurité des Nations unies. Cette réforme devra permettre d’accorder deux sièges de membres permanents à l’Afrique », c’est ainsi qu’Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine fête la Journée mondiale de l’Afrique qui correspond à la création de l’OUA, ancêtre de l’UA, le 25 mai 1963.

Il estime « injuste » le rôle attribué au continent africain sur la scène internationale, « il faut que soit instauré un système de coopération internationale juste et équitable basé sur un partenariat gagnant-gagnant ». Poursuivant, le président de l’UA, qui a passé en revue les progrès réalisés par le continent tant sur les plans politiques, économiques et sociaux, a annoncé la nécessiter de la « mise en œuvre immédiate » de la réforme financière de son organisation devant permettre une autonomie financière des pays africains. « Notre union panafricaine pour être crédible, ne peut plus se reposer sur l’assistance financière des partenaires », a soutenu Alpha Condé ajoutant « qu’il est temps, grand temps de prendre nous-mêmes en charge le financement de nos propres ambitions et nos propres rêves ».

Outre une autonomie financière pour l’UA, il faut aussi accélérer le processus d’intégration du continent qui reste encore très fermé sur lui-même. La création d’une zone de libre-échange est une nécessité pour l’Afrique. Le niveau du commerce intra-africain est de seulement 17 %. L’Afrique échange plus avec le reste du monde qu’avec elle-même. « Ensemble, nous devons participer à la réalisation d’une Afrique unie, prospère, intégrée, tant économiquement que politiquement, dans un contexte de paix, de sécurité et guidée par les nobles idéaux du panafricanisme », a encore déclaré Condé pour exprimer son attachement à l’intégration africaine.

Toujours, sur le plan économique, le président Condé a rappelé l’adoption de l’Agenda 2063, qui est « à la fois une vision et un plan d’action, pour tous les segments de la société africaine à travailler ensemble pour construire une Afrique prospère et unie, fondée sur des valeurs communes et un destin commun ». Compte tenu de leur poids démographique et de leur importance dans les activités économiques du continent, le président en exercice de l’UA n’a pas manqué d’insister sur le rôle et la place des jeunes et des femmes dans le développement de l’Afrique. « L’Afrique est la région la plus jeune du monde et deux Africains sur trois sont âgés de moins de 25 ans », a rappelé le présidant Condé. Le président a affirmé qu’il est « désormais impératif d’instaurer un climat à la fois stable et dynamique, fondé sur la bonne gouvernance et l’État de droit, favorable à l’investissement ».
NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video