• Accueil
  • >
  • MUSIQUE
  • >
  • « ALIDA » : LA CHANSON QUI INTERPELLE LES FILLES « PANTHÈRES » AU CAMEROUN

« ALIDA » : LA CHANSON QUI INTERPELLE LES FILLES « PANTHÈRES » AU CAMEROUN

La conjoncture économique, l’angoisse existentielle et le quotidien très difficile en Afrique impactent négativement les mentalités. Si le vol et autres vices sont des points importants inscrits à l’ordre du jour des activités journalières de certains garçons, les filles quant à elles, sont des prédatrices qui ne lésinent sur aucun moyen pour déchirer ceux qui tombent dans leur piège ou qui se montrent très faibles.

Dans les villes du Cameroun, Yaoundé, Douala, Edéa, pour ne citer que celles là, il n’est pas rare d’entendre les filles parler de « mougous » ou de « gibiers », noms de code qu’elles attribuent aux hommes qui leur font des cadeaux de luxe, qui les amènent dans les restaurants huppés et qui leur donnent beaucoup d’argent, en rêvant du jour où elle lui accordera ses bonnes grâces.

Ces prédatrices qui ne font rien de leur journée, qui se tournent les pouces, s’habillent en DVD (dos ventre découvert), en matelot délibérément taillé aux proportions des fesses, sont appelées panthères au Cameroun
Dans les forêts camerounaises, il n’y a pas que les lions il y a aussi des panthères qui sont répertoriées selon l’âge, l’environnement, et les agissements. C’est ainsi que l’on peut dénombrer plusieurs catégories de panthères dans les villes du Cameroun :

La jeune panthère, La panthère school, la panthère campus, La panthère du kwatt (quartier), La panthère waka.
Celle que dépeint l’artiste Manu Fils Nolla dans sa chanson est la « lionpantigresse » dont il a bien voulu nous donner les marques et les spécificités :

« elle est une lionne, une panthère et une tigresse en même temps. Elle consomme l’alcool à n’en plus finir, et elle ne boit que ce qui coûte cher, les bières importées Heineken, 16-64, Carlsberg. Avec son argent elle n’achète que de l’eau en sachet qui coûte 50FCFA, mais quand c’est toi qui offre, elle commande les cuvettes de canettes, elle appelle ses copines qui boivent à la trompette. La lionpantigresse est toujours sûre d’elle. Elle porte les mêches brésiliennes, indiennes. Elle n’a pas de sentiment. Si tu n’as pas d’argent; tu dégages. Elle est jolie, elle est sexy, elle est fashion. Elle fait la manucure, la pédicure et le gommage. Pas étonnant, ce n’est pas elle qui paie. Il y a des hommes d’affaires qui lui donnent l’argent rien que pour se faire belle. Elle se maquille à chaque seconde. Elle fait l’amour de temps en temps, mais pas trop. Sauf si tu mets un gros paquet d’argent sur la table ».

ALIDA » de l’artiste Manu Fils Nolla est une chanson qui décrit les aventures et mésaventures des filles « PANTHÈRES » qui finissent par payer le prix fort de la cupidité, de l’escroquerie, de la paresse et de l’amour de la vie facile.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook