• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • Algérie : le peuple réclame l’héritage de la guerre d’indépendance de 1954

Algérie : le peuple réclame l’héritage de la guerre d’indépendance de 1954

Le 1er Novembre 2018, le président Abdelaziz Bouteflika déposait une gerbe de fleurs au « carré des martyrs », en mémoire de la date d’anniversaire du début de la guerre d’indépendance déroulée de 1954 à 1962 en Algérie. Une indépendance dont l’héritage est fièrement brandit par le peuple et le gouvernement algérien.
Des milliers d’Algériens se souviennent de la date du 1er novembre 1954 lorsque le Front de libération national (FLN) avait engagé la « Révolution algérienne », une lutte armée pour expulser le colonisateur français du sol algérien, au moyen d’une série d’attentats simultanés dans toute l’Algérie.
Vendredi 1er novembre 2019 au matin, ils sont des centaines de milliers à défiler aux cris d’« indépendance ! ». Accrochée sur les lampadaires de la capitale avec une affiche indiquant : « 1er novembre 1954-1er novembre 2019. Vous n’êtes pas le premier colonisateur, vous partirez comme eux sont partis. »
Suite au départ d’Abdelaziz Bouteflika, emporté début avril par le mouvement de contestation populaire, Le chef du commandement de l’armée et ancien combattant de l’Armée de libération nationale (ALN), Ahmed Gaïd Salah, son passé imposait le respect. Aujourd’hui à la tête du pays, Il est qualifié de « traître » par les manifestants. « Les aînés ont combattu la France, nous on combat le système mafieux qui a confisqué notre indépendance », a affirmé M’hand, un retraité de 63 ans venu spécialement pour la manifestation.
« On a mis la France dehors en 1962, mais on n’a pas profité de la liberté avec ce régime qui n’a pas changé depuis. On veut une Algérie nouvelle », soutenait pour sa part Hocine, un jeune de 20 ans. Des témoignages à l’unisson des slogans entendus toute la journée.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video