• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • Afrique du Sud : Le maire de Johannesburg démissionne pour ne « pas être associé au racisme »

Afrique du Sud : Le maire de Johannesburg démissionne pour ne « pas être associé au racisme »

Herman Mashaba, le maire de la capitale commerciale de l’Afrique du Sud, Johannesburg, a annoncé lundi sa démission de son poste qu’il occupait sous la bannière de l’Alliance démocratique (DA), principal groupement politique d’opposition. Il a également claqué la porte de son parti parce ce qu’il ne pouvait pas dit-il « se réconcilier avec des personnes qui estiment que la question raciale n’est pas importante dans leur débat sur les inégalités » et qui ont sapé son « programme en faveur des pauvres ».

La décision de M. Mashaba a été prise à la suite de l’élection dimanche de l’ancienne dirigeante Helen Zille au poste le plus puissant du parti. « L’élection d’Helen Zille à la présidence du Conseil fédéral représente une victoire pour les membres du DA qui sont diamétralement opposés à mes convictions et à mon système de valeurs », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Herman Mashaba a annoncé qu’il se retirerait le mois prochain, soulevant des questions quant à savoir si le DA serait en mesure de conserver la mairie de Johannesburg. La semaine dernière, M. Mashaba – un homme d’affaires autodidacte qui avait rejoint la politique tard dans la vie – a déclaré à une station de radio locale qu’il démissionnerait si le parti était repris par des « éléments de droite ».

Le politicien de 60 ans a conduit l’Alliance démocratique à remporter sa première victoire à Johannesburg lors des élections municipales de 2016 et était considéré comme un allié essentiel du premier dirigeant noir du parti, Mmusi Msimane, dans ses efforts pour accroître le soutien des électeurs noirs.

Mais les intentions de vote en faveur du parti a chuté aux élections générales de mai après l’abandon du parti par des électeurs blancs conservateurs, et le retour de Mme Zille à un poste de direction est considéré comme une tentative de retrouver son soutien. Celle dernière a indiqué qu’elle soutenait le Premier ministre de la province du Cap-Occidental, Alan Winde, en remplacement de M. Maimane à la tête du parti.

Cela a alimenté les spéculations sur le fait qu’elle souhaitait que le DA retourne à ses racines traditionnelles et qu’il a renoncé à gagner le soutien des électeurs noirs. Elle dit qu’elle est toujours déterminée à gagner les électeurs noirs, mais pas par le biais de politiques « raciales ».

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook