AFRIQUE DU SUD: UN LIVRE SUR MANDELA EST CENSURÉ

Un livre récemment parut et rédiger par Vejay Ramlakan, chirurgien et médecin de Madiba à fait naître une vive polémique au sein de la nation arc-en-ciel. Le livre intitulé « Les dernières années de Nelson Mandela » aurait semble t-il choqué le clan de l’ex-president sud-africain à tel point qu’il a été retiré des librairies.

Il faut ici dire que la famille de Nelson Mandela a clairement fait savoir qu’elle était contre la publication de ce livre qui revenait sur les dernières années de la figure la plus emblématique de l’Afrique du Sud. Graça Machel, la veuve de Madiba est même aller jusqu’à menacer de porter plainte en raison de la violation du secret professionnel.

De son côté Vejay Ramlakan, l’auteur du livre suscitant l’irritation du clan Mandela, se défend en arguant que la famille a bien été consultée avant la publication de son livre, la réaction est donc tout simplement incompréhensible. Malheureusement pour lui, son éditeur, la maison d’édition Penguin Random House, a retiré le livre des rayonnages en Afrique du Sud« par respect pour la famille ».

Le médecin pourrait avoir de plus gros ennuis dans suite à cette affaire. Il faut dire que Nelson Mandela, lutteur anti-apartheid, bénéficie d’une image intouchable au sein de la nation arc-en-ciel, aussi, toute atteinte à celle-ci, justifiée ou non est réprimée.

Mandla Mandela, petit fils et chef du clan a dénoncé « un énième abus de l’héritage et du nom (de son grand père) », ce qui est comparable à une exécution en public pour le chirurgien. Derrière, le vrai risque pour lui est que, étant chirurgien militaire, ‎l’armée sud-africaine, aussi bien que le Conseil des médecins d’Afrique du Sud, puissent prendre des sanctions contre lui. En effet, en révélant des éléments, compromettant ou non sur la vie de Mandela, le chirurgien a manqué à son devoir de réserve et violé le serment d’Hyppocrate.

Le chirurgien pourrait être mis aux arrêts et même frappé d’une interdiction de pratiquer. En attendant la suite juridique ou non qui sera donnée à cette affaire, les quelques ouvrages qui ont été vendus avant le retrait des librairies font l’objet de ventes parallèles à des prix exorbitant.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook