• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • AFRIQUE DU SUD : LES FERMIERS BLANCS ACCUSENT L’ÉTAT DE NE PAS LES PROTÉGER

AFRIQUE DU SUD : LES FERMIERS BLANCS ACCUSENT L’ÉTAT DE NE PAS LES PROTÉGER

Les fermiers blancs accusent le gouvernement sud-africain de ne pas les protéger. Des allégations démenties par Prétoria. Le nombre d’homicides aurait augmenté pour la 5eme année consécutive.

Des centaines de fermiers blancs étaient descendus dans les rues de Pretoria samedi 25 Novembre 2017 pour dénoncer les violences les visant. Selon Afriforum, une ONG de défense de la minorité blanche, au moins 72 fermiers blancs ont été tués cette année dans le pays lors de 350 attaques. « Les fermiers sont torturés jusqu’à la mort dans leurs fermes, dans des proportions inhabituelles », affirme Ernst Roets, le responsable d’Afriforum.

Des milliers de fermiers blancs s’étaient déjà rassemblés à la fin octobre dans plusieurs villes du pays dont Le Cap, Johannesburg et Pretoria pour rendre hommage aux victimes de ces agressions.

AfriForum réclame « la publication de statistiques sur les attaques de fermes » et « la création d’une unité de police spécialisée pour les protéger ».

L’ANC, le parti au pouvoir a vivement critiqué cette manifestation dans un communiqué : « Cet affichage arrogant et offensant du drapeau de l’apartheid est le témoin d’une nostalgie acharnée pour le fascisme de l’apartheid et le suprémacisme blanc, qui font du projet de réconciliation nationale une farce ».

Les tensions raciales restent élevées en Afrique du Sud, où la minorité blanche possède encore l’essentiel des grandes propriétés agricoles.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook