AFRIQUE DU SUD: UNE FEMME BLANCHE CONDAMNÉE POUR RACISME

Vicki Momberg, une femme blanche sud-africaine, a été condamnée le 28 mars 2018 à trois ans de prison, dont deux ferme. Pour rappel des faits, après l’effraction de sa voiture, en 2016, sur le parking d’un centre commercial, elle avait refusé qu’un policier noir vienne faire les constatations, exigeant qu’un agent blanc ou indien intervienne à sa place. Elle avait appuyé ses exigences d’insultes, le traitant entre autre de «kaffir», terme méprisant désignant les Noirs. La scène a été intégralement filmée par un témoin.

“Si je vois un kaffir, je lui roule dessus […] J’ai une arme à feu. Je vais tirer sur tout le monde.”

Les autorités en Afrique du Sud ont défini le mot comme discours de haine et ont fait des démarches pour criminaliser son utilisation. Momberg est maintenant la première personne à être condamné pour son utilisation.

Cette condamnation, deux ans après les faits, intervient dans un contexte interracial très tendu.

Certains milieux noirs sud-africains souhaitent procéder comme dans le Zimbabwe de Robert Mugabe: exproprier les fermiers blancs sans les indemniser, et redistribuer les terres à des Noirs. Problème: en raison de l’incompétence de ces fermiers néophytes, les exploitations agricoles ont périclité et plongé le pays dans une crise dont il n’arrive toujours pas à sortir.

C’est la première fois dans l’histoire du pays, qu’un tribunal a condamné une femme blanche à de la prison pour insultes racistes.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook