• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • AFRIQUE DU SUD : COUPE DU MONDE DE RUGBY 2023 SANS LES NOIRS

AFRIQUE DU SUD : COUPE DU MONDE DE RUGBY 2023 SANS LES NOIRS

  • Par Manu
  • 21 Jours
  • SPORT

L’Afrique du Sud a mis en avant le prix de la bière dans son projet de candidature à l’organisation de la Coupe du Monde 2023, le lundi 25 septembre dernier à Londres.

Les pays qui souhaitent organiser la Coupe du Monde de rugby 2023 présentaient lundi dernier, leur candidature devant les membres de la World Rugby. Les candidats devaient ainsi exposer leurs atouts, et certains n’ont pas hésité à utiliser des arguments pour le moins originaux. C’est le cas de la candidature sud-africaine qui a mis en avant le prix de la bière pour satisfaire son auditoire. « La vie est moins chère en Afrique du Sud qu’en France ou en Irlande. Pour le prix d’une bière en Europe, vous en aurez trois chez nous ! », a avancé Jurie Roux, dirigeant de la Fédération sud-africaine, après avoir exposé la richesse géographique de son pays. Reste à savoir si cet argument fera la différence au moment de départager les candidats, dont la France fait partie.

Face à une candidature de la France défendue par un président fédéral et un directeur, Bernard Laporte et Claude Atcher, respectivement fragilisés par des affaires de pressions et de conflits d’intérêts, la candidature sud-africaine peut marquer des points, et ce d’autant plus que le Mondial de football 2010 lui a laissé de grands stades en bon état, et elle possède une excellente capacité hôtelière et un climat idéal en automne, saison prévue pour ce tournoi. Le faible coût de la vie est un autre argument majeur pour attirer les étrangers.

Mais le contexte socio-politique difficile pourrait avoir raison, une nouvelle fois, des espoirs sud-africains. Dans un pays où la criminalité et la corruption sont deux fléaux, le gouvernement a tardé à apporter son soutien à la candidature, reprochant à sa Fédération de ne pas en faire assez pour intégrer les Noirs dans un sport traditionnellement pratiqué par les Blancs.

L’instabilité politique ne devrait pas aider à rassembler les voix. Au pouvoir depuis 1994, le Congrès national africain (ANC) est affaibli par les divisions autour de la succession de Jacob Zuma, mis en cause dans une série de scandales et qui doit normalement se retirer en 2019.

L’organe régissant le rugby mondial émettra ses recommandations dans un mois, le 31 octobre. Affaire à suivre…
NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook