• Accueil
  • >
  • SANTÉ
  • >
  • AFRIQUE DU SUD : ATTEINTE DU VIH, ELLE SURVI 8ANS SANS TRAITEMENT

AFRIQUE DU SUD : ATTEINTE DU VIH, ELLE SURVI 8ANS SANS TRAITEMENT

  • Par Olivier Clyften
  • 3 Mois
  • SANTÉ

En Afrique du Sud, une fillette de 9 ans a vécu 8 ans sans recevoir de traitement du VIH dont elle a été atteinte depuis la naissance. Inédit, puisque dans ce genre de cas, le traitement est préconisé de façon continue. Certains scientifiques se pencheraient sur le cas.

En effet, les médecins ont indiqué que la jeune fille, avait suivi un traitement « choc » après la naissance. Alors que la plupart des personnes dans le même cas qu’elle, sont obligées de suivre un traitement tous les jours pour éviter que le virus ne détruise leur système immunitaire et cause ainsi le SIDA. C’est une donnée que comptent exploiter certains scientifiques.

Les médecins estiment donc que s’ils arrivent à comprendre le mécanisme grâce auquel l’enfant est protégée, ils pourraient arriver à développer un traitement curatif ou un vaccin contre le VIH. Ce qui apparaîtrait comme une véritable avancée scientifique pour le monde.

Contracté à sa naissance, la petite fille avait un taux important de VIH dans le sang, et grâce à un traitement d’antirétroviraux qui a duré 9 semaines, le taux de VIH n’était plus détectable dans le sang ce qui a poussé les médecins à arrêter le traitement au bout de 40 semaines. Contrairement aux autres personnes dans son cas, le taux de VIH n’est plus remonté depuis lors. Elle a vécu 8 ans sans avoir le moindre malaise lié au virus.

Dans le monde, on compte plus de 36 millions de personnes vivant avec le VIH. 53%  d’entre elles, seulement, sont sous traitement. L’Afrique du Sud est l’un des pays du continent les plus touchés par le VIH/SIDA.

Au Cameroun par exemple, pour tenter de réduire le taux de VIH dans le pays, deux hôpitaux préconisent le dépistage rapide chez les nouveaux nés afin de prendre en charge rapidement les enfants infectés à la naissance. Le tout en une heure de temps. Economique, rapide et efficace, cette méthode pourrait changer les choses dans ce pays, où les femmes ne savent pas toujours qu’elles sont contaminées. En 2015, 83 000 enfants étaient contaminés par le virus, seulement 13% ont pu bénéficier de soins. Le dépistage rapide, permettrait aux patients d’être traités plus tôt, et ainsi avoir une vie tranquille.

Mais là encore, il faudrait que les gouvernements mettent les moyens pour pouvoir répondre aux exigences matérielles et financières des structures médicales.

NegroNews

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Etudiant Journaliste, Blogueur. Passionné de lecture et de sport (Football, Judo, Boxe). Gabonais, j'ai une Licence en Lettres Modernes Option Littérature, civilisation et culture française et francophone.

  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

Suivez-nous sur Facebook