NOTRE AFRIQUE : ÉTAT DES LIEUX

Afrique, continent ayant connu il y a des centaines de milliers d’années l’espèce animale qui après plusieurs transformations deviendra plus tard ce que l’on finit par appeler l’espèce humaine reçoit toujours des ordres de l’occident.

Afrique, berceau de l’humanité ayant connu les plus grandes civilisations du monde qui au fil du temps ont influencé les civilisations appelées occidentales, n’arrive toujours pas à se faire entendre dans le concert des nations.

Afrique, sol ayant abrité une bibliothèque qui fut une référence pour les grands savants qui figurent dans les livres de l’histoire, laisse chaque années des millions de ses fils aller s’instruire à l’étranger.

Afrique, peuple ayant connu des siècles d’esclavage et ayant fini par être partagée comme un gâteau par les géants du monde à une conférence appelée conférence de Berlin, a toujours du mal à enseigner sa propre histoire et ses fils ne savent pas d’où ils viennent.

Afrique, terre dont le sous-sol est le moteur du développement du monde tend toujours la main à l’étranger pour son propre développement.

Afrique, continent ayant connu l’homme le plus riche de tous les temps, Kankou Moussa et dont la fortune est évaluée à 400 000 000 000 de dollars ce qui fait environs six fois la fortune de Bill Gates, n’a aujourd’hui aucun de ses fils qui figurent parmi les 10 hommes les plus riches de la terre.

Comment est-ce possible ?

Le 2 février 1835, un député anglais du nom de Lord MC Auley déclare ceci :

J’ai voyagé à travers l’Afrique, je n’ai pas vu de mendiants ni de voleurs. J’ai vu des personnes avec de hautes valeurs morales et je pense que nous ne pouvons pas conquérir ce pays à moins que nous ne brisions la colonne, effacions la colonne vertébrale de cette nation qu’est sa spiritualité et son héritage culturel. Par conséquent, je propose que l’on remplace son ancien système éducatif et culturel. Ainsi, quand les Africains penseront que ce qui vient de l’étranger et en particulier d’Angleterre est meilleur que ce en quoi ils croient, ils perdront l’estime de soi, leur culture et deviendront ce que nous voulons qu’ils soient, à savoir une nation dominée.

La stratégie proposée par McAuley dans son discours a été menée avec succès.
L’occident a mis en place le système des 3M : missionnaires, marchand, militaire. L’objectif de l’Europe était clair : arracher l’Afrique aux africains pour en faire un paradis sur terre pour l’homme blanc comme l’a rappelé Voster :

Notre Objectif Principal, c’est d’avoir une Afrique sans les Africains, et une Afrique sans les Africains deviendra un Paradis Terrestre pour l’Homme Blanc.

Les missionnaires ne sont pas venus en Afrique pour faire connaître Dieu aux africains en témoigne ce extrait du discours de Léopold II :

le but principal de votre mission au Congo n’est donc point d’apprendre aux Nègres à connaître Dieu, car ils le connaissent déjà. Ils parlent et se soumettent à UN MUNDI, UN MUNGU, UN DIAKOMBA et que sais-je encore ; ils savent que tuer, voler, coucher avec la femme d’autrui, calomnier et injurier est mauvais. Ayons donc le courage de l’avouer. Vous n’irez donc pas leur apprendre ce qu’ils savent déjà. Votre rôle essentiel est de faciliter leur tâche aux Administratifs et aux Industriels. C’est dire donc que vous interpréterez l’Evangile d’une façon qui serve à mieux protéger nos intérêts dans cette partie du monde. Pour ce faire, vous veillerez entre autre à désintéresser nos sauvages des richesses dont regorgent leur sol et sous-sol, pour éviter qu’ils s’y intéressent, qu’ils ne nous fassent pas une concurrence meurtrière et rêvent un jour de nous déloger.

La mission des militaires n’est pas difficile à cerner. Ils avaient pour rôle de mettre hors d’état de nuire tous ceux qui ne sont pas en accord avec les désirs de l’homme blanc.
Quant aux marchands, il serait inutile de revenir sur leur mission.

Tout a été planifié pour malmener le peuple africain. De l’esclavage à l’avènement des indépendances en passant par la colonisation rien a changé. Le cauchemar de maman Africa continue, elle se fait violer piller et humilié dans tous les sens. Plusieurs de ses fils qui ont voulu mettre fin à cette horreur ont connu une mort tragique.

De Lumumba à Kadhafi, en passant par Sankara, le scénario a été presque le même. L’occident a à chaque fois utilisé des africains noirs d’esprit pour mettre hors d’état de nuire tous les africains éclairés. Ceci avec l’appui des médias à la solde de l’occident et qui se transforment en maîtres dans la désinformation.

Des conflits financés à coup de milliards par les ennemis de l’Afrique sévissent sur le continent surtout dans les régions où le sous-sol regorge assez de richesse. À cela s’ajoutent les dirigeants corrompus qui ne font rien pour un développement durable du continent, des politiciens qui ne voient pas plus loin que leurs ventres et des organisations de la société civile qui sont aux ordres du colon.

Mais un jour nous serons assez forts pour contrer le vent de la néo-colonisation, du pillage de nos richesses etc. Ce moment est plus que proche, car un peu partout sur le continent, le peuple se réveille et le sérum d’abrutissement injecté par le colon sur le continent devient de moins en moins efficace.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook