• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • AFRIQUE DU SUD : UNE NOIRE S’IMPOSE DANS UN SPORT DIT « DE BLANCS »

AFRIQUE DU SUD : UNE NOIRE S’IMPOSE DANS UN SPORT DIT « DE BLANCS »

Certains sports sont pratiqués par très peu de personnes de la gente féminine au point même qu’ils se font appeler par certains « sports d’homme ». Mais vu la triste histoire de l’Afrique du sud concernant l’apartheid, même en 2018, être une femme noire avec l’envie de pratiquer un sport d’homme et qui serait en plus dominé par des blancs ne serait pas chose aisée.

Le surf étant de façon légendaire considéré comme un sport pratiqué en très grande majorité par des personnes de peau blanche dans le pays, Samukelisiwe Cele une jeune surfeuse noire sud-africaine a changé la donne et ne se laisse pas du tout intimider par ce mythe qui pourtant serait une réalité au pays de Mandela. Plus, on tente de la décourager, plus elle pense qu’elle a sa place dans l’arène du surf. Grandi à Durban, la capitale des surfeurs du pays, Samukelisiwe Cele a toujours eu un amour pour l’océan. C’est l’ami de son père Jason Ribbink qui, lui aussi surfer international, a posé les premiers pas de l’athlète dans ce sport.

Déjà meilleure en territoire sud-africain et donnant envie à d’autres femmes noires de faire comme elle, la brave compte bien aller montrer de quoi elle est capable en Europe, aux Etats-unis et ailleurs.
En 2015, elle est devenue la première femme noire sud-africaine à participer à un événement de surf professionnel.


“Je souhaite surfer sur un événement à l‘étranger, pas ici, pas en Afrique du Sud, un événement international à l‘étranger qui serait génial, une nouvelle expérience, un nouveau lieu, de nouvelles personnes et tout. le surf m’a inspiré et continu d’inspirer beaucoup d’enfants, en particulier les femmes, nous avons d’autres filles qui surfent maintenant et nous avons aussi des programmes dans lesquels plusieurs noirs surfent”
a déclaré la jeune femme.

Rappelons qu’en Afrique du Sud, les plages étaient séparées pendant la période de l’apartheid où les noirs étaient écartés de la race blanche. Samukelisiwe a donc a réussi à susciter chez les jeunes Noirs, surtout les femmes, un intérêt pour le surf,

Séwa F. SOUROU

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook