• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • Afrique du Sud / Covid-19 : la ministre des Communications suspendue pour violation du confinement

Afrique du Sud / Covid-19 : la ministre des Communications suspendue pour violation du confinement

Le 8 avril 2020, le président sud-africain Cyril RAMAPHOSA a décidé de la suspension de la ministre des Communications Stella NDABENI-ABRAHAMS, pendant 2 mois, pour le non-respect de la décision du confinement imposé, dans la lutte contre le Coronavirus. 

La suspension de Stella  NDABENI-ABRAHAMS intervient alors qu’une photo publiée dimanche sur Instagram, la montre en train de déjeuner avec cinq autres personnes au domicile d’un ex-ministre. Alors que le président RAMAPHOSA a imposé à ses 57 millions de concitoyens de rester chez eux jusqu’au 16 avril prochain. 

«Le confinement national s’impose à tous les Sud-Africains.  Aucun d’entre nous, et encore moins un membre de l’exécutif, ne doit saboter notre effort national pour sauver des vies. Personne n’est au-dessus des lois», a-t-il martelé. Avant d’annoncer que cette dernière est «suspendue pendant deux mois, dont un mois sans traitement».

Pour sa part, et sur instruction du président, Stella NDABENI-ABRAHAMS s’est platement excusée. «Je regrette l’incident et demande pardon pour mes actes», a-t-elle indiqué, en assurant par ailleurs que le confinement est «nécessaire pour infléchir la propagation d’un virus qui a dévasté de nombreux pays».

Pour rappel, l’Afrique du Sud est à ce jour le pays le plus touché par l’épidémie de Coronavirus, avec 1 700 personnes contaminées et fait 13 décès déjà enregistrés. La violation des consignes en Afrique du Sud, est passible de peine maximale de six mois de prison et de fortes amendes pour tous les contrevenants. La justice suit son cours pour déterminer si la ministre est passible ou non de poursuites.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video