AFRIQUE : CRÉATION DU MARCHÉ UNIQUE AÉRIEN

L’Union Africaine a annoncé la création du marché unique aérien (le marché unique du transport aérien africain en sigle MUTAA) avec l’objectif d’améliorer la compétitivité entre compagnies aériennes en leur facilitant la desserte de tous les aéroports ; le 29 janvier 2018. L’idée est née, il y a 30 ans à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire.

« Cela va certainement entraîner des économies d’échelle extraordinaires pour les compagnies aériennes et se traduire par des bénéfices pour les usagers. Une telle politique ne peut conduire qu’à la diminution des coûts de transport et à l’amélioration de la connectivité sur l’ensemble du continent. Les facilités qui sont accordées aux compagnies aériennes africaines, en libéralisant ce marché, forment une possibilité importante, qu’enfin nous soyons capables d’anticiper sur les besoins réels des usagers africains, parce que c’est le trafic qui, en perspective, est le plus important dans l’avenir » affirmait Mohamed Moussa, directeur général de l’Asecna (l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar).

Etant donné que la plupart des compagnies aériennes africaines sont endettées, la mise en place d’un marché commun, promet une stabilité grâce à une mise en commun des moyens.

Aujourd’hui, grâce à sa création, le marché unique aérien compte 23 membres : Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cabo Verde (Cap Vert) , Congo, Côte d’Ivoire, Égypte, Éthiopie, Gabon, Ghana , Guinée, Kenya, Libéria, Mali, Mozambique, Niger, Nigéria, Rwanda, Sierra Leone, Afrique du Sud, Swaziland, Togo et Zimbabwe.

Ce marché engendrerait un chiffre d’affaires de plus de 1 450 milliards de dollars américain, avec plus de 200 millions de passagers par an couvrant 75% du marché aérien intra africain.

Mr Zemedeneh Negatu, fondateur d’EY Ethiopia et porte parole de Fairfax Africa s’exprime : « 80% du trafic aérien en Afrique vers le monde est contrôlé par des compagnies aériennes non africaines. Pour résoudre ce problème, 23 pays, dont le Nigéria, l’Afrique du Sud, l’Éthiopie et le Kenya, ont convenu d’un «marché unique du transport aérien africain». Il est temps. Nous en discutons depuis des années. » via son twitter.

 

  • Ghislain Nduhirahe

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook