AFFAIRE TRAORÉ : SIX MOIS DE PRISON POUR BAGUI TRAORÉ !

Voilà bientôt un an que la famille Traoré mène une bataille juridique contre les autorités de la ville de Beaumont-sur-Oise. En effet, depuis la mort d’Adama Traoré à la suite d’un contrôle de police, le 19 juillet dernier, la famille de ce dernier n’a de cesse de réclamer la justice pour leur frère et fils qu’ils disent avoir été assassiné. Une justice qui leur est refusée, pire la famille pense que les autorités se rangent du côté des forces de l’ordre. Des propos tenus par Assa Traoré ont d’ailleurs emmené la mairesse de Beaumont-sur-Oise à attaquer la sœur d’Adama en diffamation.

Au cours du Conseil municipal du 17 novembre dernier, des violences ont opposé les forces de l’ordre aux membres de la famille Traoré. Au cours de celles-ci, les frères Traoré ont été accusés de violences sur des forces de l’ordre. Alors que Ysoufou et Bagui Traoré réfutaient leur implication dans les faits qui leur étaient reprochés, la Cour de Pontoise a condamné Bagui Traoré à 8 mois de prison et deux ans d’interdiction de se rendre à Beaumont-sur-Oise pour violences, outrages et menaces de mort à l’encontre de forces de l’ordre en marge d’un Conseil municipal. Une décision à laquelle l’accusé a fait appel, d’où il a vu sa peine réduite à six mois de prison, mardi dernier.

« Aujourd’hui, la cour d’appel de Versailles vient de prouver qu’ils sont d’accord avec nous et que la condamnation du tribunal de Pontoise était trop sévère. C’est quelque chose extrêmement fort. Ça prouve l’acharnement de la juridiction de Pontoise contre la famille Traoré », a déclaré Assa Traoré, porte-parole de la famille, à la sortie de l’audience. Pendant ce temps, l’avocate des forces de l’ordre, Caty Richard, se réjouit également de l’issue du procès, « C’est un soulagement de voir que la cour d’appel a maintenu la déclaration de culpabilité. On ne remet pas en cause la parole de mes clients, ni le trouble causé ce soir-là, ni la responsabilité des frères Traoré. »

Si l’issue de ce procès semble satisfaire la famille Traoré, pour Bagui, la bataille judiciaire se poursuit. En effet, il a été placé en garde à vue pour des faits de tentatives d’assassinat sur les forces de l’ordre. Il est soupçonné d’avoir participé aux tirs d’armes à feu qui avait visé les gendarmes lors des violences qui avaient éclaté après la mort de son frère, Adama. Il sera donc entendu sur cette affaire le 22 juin prochain.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook