• Accueil
  • >
  • INSPIRATION
  • >
  • ADEBOLA WILLIAMS, LE JEUNE STRATÈGE QUI A FAIT ÉLIRE TROIS PRÉSIDENTS

ADEBOLA WILLIAMS, LE JEUNE STRATÈGE QUI A FAIT ÉLIRE TROIS PRÉSIDENTS

Au-delà du fait d’avoir dirigé leurs pays, qu’est-ce que les nigérians Jonathan Goodluck et Muhammadu Buhari ainsi que le ghanéen Nana Akufo-Addo ont en commun ? Pas grand-chose si ce n’est qu’ils doivent tout trois leurs mandats en partie aux services d’un jeune communicant et fin stratège âgé aujourd’hui de seulement 32 ans : Adebola Williams.

Il peut être considéré comme l’heureux Midas de l’Afrique de l’Ouest, celui dont l’actuel chef d’État ghanéen, justement, disait « tout ce qu’il touche se transforme en or ». Un commentaire que Nana Akufo-Addo faisait au nigérian au moment où ce dernier rejoignait son équipe de campagne, en 2016. Une fructueuse collaboration qui parviendra à faire enfin élire pour la première fois le candidat qui avait précédemment essuyé trois échecs dans son ambition de briguer la magistrature suprême.

Des palmes glanées auprès des politiciens…

Avant cet exploit, Adebola Williams avait déjà enregistré de signifiantes victoires dans son palmarès de stratège de la communication. À la tête de StateCraft Inc, son agence, il a travaillé sur la campagne qui a permis à Goodluck Jonathan d’être élu président du Nigeria en 2011. Quatre ans plus tard, il gère la communication de Muhammadu Buhari qui remporte l’élection présidentielle face à… Goodluck Jonathan, avec qui Adebola Williams avait travaillé quatre ans plus tôt.

Muhammadu Buhari, avant cette élection, avait été candidat malheureux à trois reprises, en 2003, 2007 et 2011. Les deux dernières campagnes menées par Adebola Williams pour Buhari et Akufo-Addo étaient basées sur le thème quasi classique du « Changement ».

Le professionnel des relations publiques a fait, par ailleurs, remarquer qu’en-dehors de la communication, la persuasion et la mobilisation sont d’autres facteurs clés pour gagner des élections. « Vous avez toujours des électeurs naturels qui que vous soyez. La mobilisation aide à sécuriser ceux-ci, mais les messages aident à les rallier, à enflammer leur passion et à convaincre d’autres », a-t-il déclaré à Forbes.

Par ailleurs, en prévision des élections générales en Sierra Leone, en 2018, StateCraft a élaboré un plan stratégique pour l’ancien vice-président du pays Sam Sumana, qui était candidat à la présidence de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

… Et dans le monde des médias

C’est à la télé où il a toujours désiré travailler qu’il fera ses premiers pas et se fera positivement remarquer. À 17 ans, co-présentateur de l’émission télévisée « Youth Talk », diffusée sur le réseau national de télévision NTA du Nigeria, il produira déjà, deux ans plus tard, sa propre émission, « Nigeria International » et « Living it », sur Mnet, en Afrique du Sud.
Il a également participé à certaines des meilleures productions cinématographiques africaines, dont le film « 93 jours », le plus gros budget de Nollywood, un film qui raconte une histoire sur l’épidémie d’Ebola de 2014 au Nigeria et son confinement réussi par des agents de santé d’un hôpital de Lagos.

L’objectif d’Adebola Williams a toujours été d’utiliser les médias pour convaincre les Africains de résoudre leurs propres problèmes. Il croit que son succès avec StateCraft Inc. est dû à sa compréhension du marché des jeunes.

La qualité des services de ce prodige de la communication a mis dans l’escarcelle de son agence, d’importants clients comme : Facebook, Uber, Coca cola, Ciroc de Puf Daddy, Microsoft, Ericsson, Heineken.

Avec sa success-story construite très tôt et qui n’a rien à envier aux génies de la Silicon Valley, Adebola est tout simplement, une force qui va !

Stéphane Baï

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook