• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • ADAMA TRAORÉ: UN AN PLUS «ON N’OUBLIE PAS, ON PARDONNE PAS» ‎

ADAMA TRAORÉ: UN AN PLUS «ON N’OUBLIE PAS, ON PARDONNE PAS» ‎

Ce samedi était organisée une marche en l’honneur d’Adama Traoré, allant de la ville de Persan dans le Val-d’Oise, au quartier populaire, de Boyenval à Beaumont-sur-oise. Un quartier dans lequel vit une partie de la famille Traoré. De 14 heures 30 à 17 heures 1500 personnes réunies ont dit leur mécontentement et leur désir de voir enfin la justice faire son travail après les dernières révélations.

Toujours présente, Assa la grande soeur d’Adama, avec la détermination qu’on lui connaît, la mine fière, le courage d’une lionne, martelait « On ne lâchera pas.», mais surtout, «L’affaire Adama ne se terminera pas par un non-lieu. Ils vont devoir payer». Assa Traoré qui a fait de cette affaire le combat de sa vie ne semble pas être fatigué, c’est en tout cas le message qu’elle nous a transmit ce samedi. Si les autorités françaises comptaient sur une lassitude de la famille, c’est donc peine perdu.

Il faut dire qu’Assa et avec elle toute sa famille, est confortée dans sa démarche par une énième expertise confirmant ce que la France entière savait, Adama est mort par asphyxie et non des causes d’une maladie cardiaque ou tout autre raison fallacieuse. Si l’expertise n’a pas vraiment répondu à la question de savoir si le décès avait été provoquée par l’interpellation des gendarmes, tout de même, c’est tout comme.

Les quelques 1500 personnes présentent pour Adama ce samedi ne s’y trompaient pas en scandant ‎«On oublie pas, on pardonne pas». Sans doute excédées par ces bavures policières répétées et non sanctionnées, elles n’ont pas manqué de réclamer justice pour d’autres victimes de la police républicaine, comme Lamine Dieng, Curtis ou encore Théo.‎

NegroNews ‎‎

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video