[ACTUALITÉ] VERS UN PROGRAMME DE MBA EN HAÏTI

Cette semaine, l’Université Notre-Dame D’Haïti (UNDH) a annoncé son intention de lancer en Haïti d’ici l’été 2016, un Programme de maîtrise en administration des affaires, plus connu sous son sigle anglais MBA (Master of Business Administration).

Ce Programme a été présenté par le Dr Paul Latortue, Vice-recteur de l’UNDH et ancien doyen de la Faculté de Gestion de l’Université de Porto Rico [où il enseigne l’économie], l’une des 5 meilleures écoles de gestion au monde « Le Programme se donnera sur deux campus de l’UNDH à Port-au-Prince et aux Gonaïves […] Le cycle de cours aura une durée de 18 mois […] Les étudiants devront accumuler 48 crédits. Pour mettre tout le monde sur le même piédestal, il est prévu des cours de mise à niveau », a expliqué Paul Latortue, soulignant que les étudiants, obtiendront un diplôme de l’UNDH et également de l’Université catholique de Porto Rico suite à un accord de coopération bilatérale, signé en mars 2014 entre les deux universités.

« Ce Programme revêt une importance capitale pour notre pays car les étudiants ne peuvent pas obtenir un tel diplôme parce qu’il n’y a pas d’école spécialisée qui donne des cours à un tel niveau en affaire […] Un programme de MBA fournira l’opportunité de former des professionnels compétents dans la gestion des organisations, le développement de la production et l’établissement de nouvelles affaires », a ajouté Yves-Marie Péan, Évêque des Gonaïves, présent à cette annonce.

le Dr Paul Latortue a indiqué que malgré le coût très élevé du programme MBA à l’étranger, il en coûtera beaucoup moins cher à l’UNDH, pour les professionnels et les jeunes haïtiens pour décrocher un MBA en Haïti « Le MBA coûtera dans le pays 10,000 dollars américains » soulignant « qu’en République dominicaine, le MBA équivalent coûtait 30,000 dollars et 60,000 dollars en Floride ».

Toutefois, pour implanter ce Programme en Haïti, l’Université Notre-Dame D’Haïti a besoin de 400,000 dollars américains pour mettre en place de nouvelles infrastructures et 200,000 dollars supplémentaires, pour la rémunération des professeurs étrangers.

Pour concrétiser ce projet, le Conseil d’Administration de l’UNDH a sollicité la collaboration du secteur bancaire haïtien notamment la Sogebank, Capital Bank et Unibank, qui s’est montré ouvert à ce Programme. Dans son intervention, Charles Castel, le Gouverneur de la Banque Centrale s’est dit confiant de la réalisation de ce Programme « La chose est jouable et possible. Avec l’Église catholique comme institution pérenne chapeautant cette initiative, je ne vois pas comment ne pas matérialiser ce projet ».

TB/ HaïtiLibre

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook