• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] UN VOL DE LA COMPAGNIE AÉRIENNE ÉTHIOPIAN AIRLINES DÉTOURNÉ

[ACTUALITÉ] UN VOL DE LA COMPAGNIE AÉRIENNE ÉTHIOPIAN AIRLINES DÉTOURNÉ

Le copilote d’un avion de la compagnie Ethiopian Airlines, qui a pris lundi 17 février les commandes de l’appareil et l’a détourné vers Genève, s’est rendu à la police suisse peu après l’atterrissage. Le trafic aérien a été perturbé à l’aéroport de Genève, où plusieurs vols ont été annulés en début de matinée. Francetv info vous détaille ce que l’on sait de ce détournement.

Que sait-on du copilote ?

L’homme, âgé de 31 ans, a affirmé dans ses conversations avec la tour de contrôle « se sentir menacé » dans son pays, l’Ethiopie, et a demandé l’asile politique à la Suisse, selon le porte-parole de la police. C’est lui-même qui a déclenché l’alerte au détournement d’avion sur le transpondeur de l’appareil, qui permet au contrôle aérien d’identifier l’avion, ont précisé les responsables de l’aéroport.

L’appareil a été escorté jusqu’à Genève-Cointrin par des chasseurs Eurofigher, probablement de l’armée de l’air italienne, mais le porte-parole de l’aéroport n’a pas pu confirmer cette information.

Une fois l’avion posé, le pirate a quitté le cockpit en utilisant une corde et s’est rendu à la police, a indiqué le porte-parole de la police.

Un document présenté comme l’enregistrement d’une communication radio entre l’appareil et la tour de contrôle indique que le copilote qui a détourné l’avion a réclamé l’asile en Suisse. « Il nous faut l’asile ou l’assurance que nous ne serons pas livrés au gouvernement éthiopien », peut-on entendre dans cet enregistrement,mis en ligne surSoundcloud.

Comment s’est déroulé le détournement ?

Le vol ET702 a décollé dimanche tard dans la soirée d’Addis-Abeba (Ethiopie) à destination de Rome (Italie). Profitant d’une pause du commandant de bord, parti aux toilettes, le copilote en a pris le contrôle et l’a dirigé vers l’aéroport international de Genève, où l’appareil s’est posé à l’aube.

A aucun moment les passagers et membres d’équipage n’ont été en danger, indique la police suisse, précisant que le pirate de l’air n’était pas armé. La compagnie Ethiopian Airlines confirme que tous les passagers et membres d’équipage étaient sains et saufs. D’après des médias éthiopiens, 193 passagers avaient embarqué à bord du Boeing d’EthiopianAirlines, dont 140 ressortissants italiens.

Ils ont pu quitter l’avion et sont montés à bord d’un car qui les attendait en bout de piste. Des policiers les ont pris en charge.

Que risque le copilote ?

L’homme sera interrogé par la police et la justice suisse. « Techniquement, son infraction est une prise d’otages, la peine correspondante pouvant aller jusqu’à vingt ans de privation de liberté », a indiqué un procureur de Genève, Olivier Jornot.

Source : francetvinfo

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook