• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] UN CLANDESTIN MEURT EN TOMBANT D’UN AVION AIR FRANCE

[ACTUALITÉ] UN CLANDESTIN MEURT EN TOMBANT D’UN AVION AIR FRANCE

Un passager clandestin serait mort à Niamey (Niger) après avoir tenté de rejoindre Paris dissimulé dans la trappe d’atterrissage d’un avion d’Air France, a-t-on appris jeudi auprès d’un porte-parole de la compagnie.

«Selon les premières informations recueillies aujourd’hui (jeudi), un passager serait tombé à Niamey de la trappe d’atterrissage d’un de nos avions dans laquelle il se serait dissimulé, laissant supposer qu’il s’agissait d’un passager clandestin», a déclaré ce porte-parole, confirmant partiellement des informations de l’agence africaine APA.

Il a précisé que l’accident était survenu mercredi soir et que l’avion, un Airbus A330 parti de Ouagadougou, était depuis immobilisé à Niamey pour les besoins de l’enquête, et ce, pour une durée indéterminée.

Il a en outre démenti les informations selon lesquelles des traces de sang avaient été retrouvées à l’intérieur de l’avion. «Aucune trace de sang n’a été trouvée à l’intérieur de la cabine», a-t-il affirmé. Selon lui, des traces de couleur rouge ont été en revanche constatées sur un volet d’une aile, «mais à ce stade de l’enquête, nous ne savons pas si ces traces sont du sang de la personne retrouvée morte ou si elles proviennent d’un oiseau ou même du liquide hydraulique», a-t-il expliqué.

Burkinabé

Une source aéroportuaire à Niamey a indiqué de son côté à l’AFP qu’il s’agissait «d’un corps tombé du train d’atterrissage d’un avion d’Air France à environ une dizaine de kilomètres de l’aéroport de Niamey». «Le corps a été retrouvé sans vie, il s’agit probablement d’un clandestin burkinabé», a ajouté cette source.

Les passagers clandestins cachés dans la trappe d’atterrissage succombent généralement au froid en altitude et leur corps tombe quand l’avion sort son train d’atterrissage. Marou Amadou, porte-parole du gouvernement nigérien, a lui confirmé qu’une enquête était ouverte.

L’avion était parti de Ouagadougou mercredi à 23h26 (heures locales) et était arrivé à Niamey à 01h29. Les 201 passagers, dont trois bébés, et le personnel de bord (deux pilotes et neuf hôtesses et stewards) vont être réacheminés d’ici à vendredi matin à Paris, a ajouté le porte-parole d’Air France. Les passagers seront répartis sur deux vols. Une partie décollera à bord du vol AF805 en provenance de Cotonou dont l’atterrissage à Niamey est prévu à 00h40 pour une arrivée à Roissy-Charles-de-Gaulle vendredi à 07H55. Les autres passagers prendront place à bord du vol quotidien AF547 de Niamey, qui arrivera de son côté à Paris vendredi à 09h10.

Interrogé sur l’occurrence de ce genre d’accident, le porte-parole d’Air France a rappelé que le dernier décès similaire d’un clandestin remontait à décembre 2007. Il avait alors embarqué au Caire.

Source : Libération

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video