• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] « THE BOOK OF NEGROES » ADAPTÉ EN MINI-SÉRIE TV

[ACTUALITÉ] « THE BOOK OF NEGROES » ADAPTÉ EN MINI-SÉRIE TV

Paru en France en 2012 sous le titre Aminata, The book of Negroes, du romancier canadien Lawrence Hill, va être adapté à la télévision, sous la direction du réalisateur canadien d’origine jamaïcaine, Clement Virgo.

Il est considéré comme un grand roman sur l’esclavage. Sorti en France en 2012 sous le titre Aminata, The book of Negroes, du romancier canadien Lawrence Hill, va être adapté à la télévision, sous la direction du réalisateur canadien d’origine jamaïcaine, Clement Virgo, nous apprend le Nouvel Obs.

Paru en 2006 au Canada où il s’est depuis vendu à plus de 500 000 exemplaires, The Book of negroes raconte, à la fin du XVIIIème siècle, le destin de la jeune Aminata Diallo, arrachée à son village natal du Mali à l’âge de 11 ans, pour être vendue comme esclave et travailler dans les champs de coton de Caroline du Sud.

« L’un des personnages féminins les plus forts de la littérature récente »

Après des années passées à tenter de survivre tant bien que mal, elle aura la chance d’inscrire son nom dans le « Registre des Nègres », authentique registre de l’armée britannique qui permit à 3 000 loyalistes noirs d’embarquer à Manhattan sur des bateaux à destination de la Nouvelle-Écosse après la guerre de l’Indépendance américaine. « Aminata l’esclave née libre dépeint l’un des personnages féminins les plus forts de la littérature récente, estime son éditeur, une femme qui se fraie un chemin dans un monde hostile à la couleur de sa peau et à son sexe. »

Vers une nouvelle polémique ?

Or l’annonce de cette adaptation télévisuelle pourrait raviver quelques polémiques. S’il fut récompensé à de nombreuses reprises – Commonwealth Writers’ prize 2008, le prix Canada Reads 2009, Combat des livres 2013 – Aminata fut en effet également accompagné d’une vive polémique lors de sa sortie.

En 2011, une association hollandaise pour la reconnaissance et la réparation de l’esclavage avait organisé un autodafe, estimant que l’utilisation du terme « negro » y était péjorative, terme pourtant issu d’un document authentique de l’armée britannique.

O.S

Source : http://www.myboox.fr/actualite/book-negroes-adapte-en-mini-serie-tv-ac-24537.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook