• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] TENUES DES EX-OTAGES : MARINE LE PEN PROVOQUE UN TOLLÉ

[ACTUALITÉ] TENUES DES EX-OTAGES : MARINE LE PEN PROVOQUE UN TOLLÉ

Leur attitude réservée, leurs vêtements, leurs barbes… En disant, ce jeudi matin, son «malaise» après avoir vu les quatre ex-otages d’Arlit à leur arrivée sur le sol français, Marine Le Pen a provoqué un véritable tollé.

Marine Le Pen brise le consensus. Alors qu’ Europe 1 demande à la présidente du Front national si elle a été touchée par l’accueil, à l’aéroport militaire de Villacoublay, des quatre hommes détenus pendant trois ans, celle-ci répond : «Ces images m’ont laissée dubitative. Je vous le dis très sincèrement. J’ai trouvé cette extrême réserve étonnante, j’ai trouvé leur habillement étonnant, j’ai ressenti un malaise en voyant ces images, je pense que j’ai pas été la seule».

Pressée de s’expliquer, l’eurodéputée poursuit : «C’est ce qu’ont ressenti beaucoup de Français. On avait l’impression d’avoir des images d’hommes qui étaient très réservés, c’est le moins qu’on puisse dire, les deux qui portaient la barbe taillée d’une manière assez étonnante, l’habillement était étrange».

«Cet otage avec le chèche sur le visage… Tout ça mérite quelques explications de leur part». Fait-elle allusion à une islamisation possible pendant leur détention par des ravisseurs extrémistes ? « Je ne suis pas dans l’allusion, je vous explique le sentiment que j’ai eu et je pense qu’il est partagé par un certain nombre de Français. Je n’irai pas jusqu’à faire des théories parce que je ne serais pas dans mon rôle», élude-t-elle.

La polémique enfle. A gauche comme à droite, les propos de la patronne du FN font vivement réagir. La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud Belkacem, condamne sur Twitter l’«invraisemblable indécence de Marine Le Pen à l’égard d’otages libérés après plus de 3 ans de captivité». Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine, relève qu’après «37 mois détenus dans le désert, Marine Le Pen aurait voulu que les otages nous reviennent en costumes trois pièces et rasés de près.» Quant à Yann Galut, député (PS) du Cher et cofondateur de la Gauche Forte, il estime qu’elle «nous fait un délire paranoïaque sur les otages… En fait, c’est le prolongement de sa pensée voyant l’islamisation partout.» Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, condamne des «déclarations honteuses et antipatriotiques».

«Cela donne une idée de ce qu’est la vérité du Front national. Il n’aura pas fallu attendre longtemps avant que le vernis craque et que l’on voit le vrai visage de Marine Le Pen», souligne le président de l’UMP, Jean-François Copé, en fin de journée. «C’est le vrai visage du Front national et de Marine Le Pen, comme le montrent les dérives, petites et grandes, que Marine Le Pen commet elle-même ou comme le fait un certain nombre de candidats, cadres ou amis de son parti», ajoute-t-il.

La mère d’un ex-otage réagit. «Ils nous ont dit clairement que garder barbe et chèche, c’était en solidarité avec les autres otages restés là-bas. Ça leur appartient, on a trouvé ça très touchant qu’ils se sentent solidaires des autres», explique Pascale Robert, la mère de Pierre Legrand, sur i-télé. «Ce ne sont pas des personnalités médiatiques. Être projeté comme ça devant les médias, ce n’est pas évident», insiste-t-elle. «Elle n’a pas été à leur place, elle peut pas savoir. Elle est habituée à s’exposer, eux pas du tout…», ajoute-t-elle un peu plus tard sur BFM TV. «Je ne fais pas de polémique. Eux seuls savent pourquoi ils sont venus ainsi», balaie la mère de Thierry Dol, un peu plus tard sur la même chaîne.

Marine Le Pen rétropédale. «On pouvait avoir une sorte de sentiment de malaise, car il s’agissait là de symboles de leur détention», explique la présidente du FN à son arrivée au Salon du chocolat. «J’ai exprimé un ressenti, peut-être que n’aurais-je pas dû exprimer un ressenti.» Marche arrière, quelques minutes plus tard via un communiqué dans lequel elle explique qu’elle avait dans son viseur non pas les otages, mais leur «instrumentalisation politique» par les gouvernements. «Manifestement, je me suis exprimée de manière maladroite puisqu’il ne s’agissait en aucun cas dans mon esprit, d’émettre la moindre critique à l’égard des otages», insiste-t-elle sur RTL.

Source : leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/politique/retour-des-otages-les-troublantes-declarations-de-marine-le-pen-31-10-2013-3274485.php

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook