[ACTUALITÉ] SUSPICION DE CAS EBOLA À LA RÉUNION

Une pharmacienne de retour de Guinée a été hospitalisée vendredi 12 décembre au CHU avec une forte fièvre. La patiente revenait d’une mission humanitaire en Afrique de l’Ouest.

Il s’agit d’une pharmacienne du Sud de La Réunion, partie en Afrique de l’Ouest (a priori en Guinée, berceau du virus d’Ebola) dans le cadre d’une mission humanitaire. Dans la journée d’hier, vendredi, elle a ressenti une forte fièvre.
Impossible pour elle et ses proches de ne pas faire le lien entre le pays où elle vient de séjourner et le virus Ebola. C’est le SMUR qui est venu chercher la patiente à son domicile. Les urgentistes étaient revêtus d’une tenue étanche : combinaison, gants, bottes et lunettes…Des résultats fiables sous 48 heures

La patiente a été transportée consciente au CHU de Bellepierre à Saint-Denis, le seul établissement habilité à prendre en charge ce type de maladie. Elle a été confinée dans une salle des urgences, à l’arrière du service, sans passer par le service fréquenté par de nombreuses personnes.
Là, elle a subi une première batterie d’examens. Certains résultats devaient être connus dans la nuit, mais le seul moyen certain de savoir si elle est atteinte ou non d’Ebola, c’est la prise de sang, qui a bien entendu été effectuée dès sa prise en charge à l’hôpital. Il faut attendre 48 heures pour les résultats, le temps que l’analyse soit effectuée à Lyon, dans le seul et unique laboratoire de haute sécurité de France.
Réunion à l’hôpital

« Ce matin, le directeur du centre hospitalier universitaire, Monsieur David Gruson et la directrice de l’Agence régionale de santé, Madame Chantale de Singly m’ont informé qu’une patiente avait été hospitalisée avec une forte fièvre », a indiqué à l’AFP Serge Camatchy, président de la CRSA, instance en charge de la politique sanitaire et sociale à La Réunion.

« Conformément au protocole mis en place depuis le début de la crise sanitaire, le ministère ne commente pas les cas de suspicion », a réagi samedi matin le ministère de la Santé. « Il y aura une communication uniquement si le cas est confirmé par les analyses ».

Une réunion des représentants de l’ensemble des personnels de santé est organisée au CHU où la patiente a été admise ce samedi matin, selon M. Camatchy, qui appelle à « ne pas s’affoler ». « En tout état de cause, La Réunion est médicalement et sanitairement bien équipée pour faire face à ce type de cas », assure-t-il.

C’est le premier cas suspect de fièvre Ebola à La Réunion. Un cas suspect avait été enregistré à Maurice, l’île voisine, en septembre, mais le patient de retour d’un voyage en de trois mois en Guinée souffrait en fait du paludisme.

Source: http://reunion.la1ere.fr/2014/12/13/suspicion-de-cas-d-ebola-la-reunion-215224.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook